Pollution : selon le Sénat, la vignette Crit’Air ne sert absolument... à rien
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pollution : selon le Sénat, la vignette Crit’Air ne sert absolument… à rien
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  19/10/2020 10:16
Pollution : selon le Sénat, la vignette Crit’Air ne sert absolument... à rien

En plus d'être partielle, cette classification des voitures par émissions de GES pourrait en fait inciter à des achats plus polluants.

Aveu d’échec. Une commission du Sénat a rendu fin septembre un rapport glaçant sur l’efficacité des politiques de lutte contre la pollution atmosphérique. Son bilan est sans appel : en l’état, les réglementations ne servent à rien, voire entraînent des effets pervers. Si les normes actuelles agissent pour faire baisser les émissions de gaz à effet de serre, elles ne réduisent pas les émissions d’oxydes d’azote. Principale accusée, la vignette Crit’Air. Celle-ci reflète une classification de l’Union européenne (les fameuses normes Euro) par volume d’émission. Or la commission considère que ce système est faussé.

Exemple concret : « Un véhicule diesel Crit’Air 2 et correspondant à la norme Euro 5 émet ainsi en réalité la même quantité d’oxydes d’azote qu’un véhicule diesel Euro 4, classé Crit’Air 3. » Non seulement cette double classification n’est pas lisible pour l’acheteur, mais elle inciterait à acheter des diesels plus puissants et… plus polluants.

Copyright : Ecologie.gouv.fr / Terra
Copyright : Ecologie.gouv.fr / Terra

Bonus / Malaise. Deuxième cible du rapport, le système de bonus-malus qui taxe les voitures trop émissives et qui soutient les achats de voitures neuves « propres ». Étant calqué sur les émissions de CO2, cette subvention laisse penser qu’un diesel récent ne pollue pas l’air alors qu’il se contente de limiter son impact sur le réchauffement climatique. Gloups. Pas mieux pour les filtres à particules qui ne fonctionnent bien qu’à partir d’une température élevée et libèrent eux-mêmes des particules durant leur auto-nettoyage… Contre-productif aussi, l’AdBlue — fluide de réduction catalytique — qui ajoute des émissions d’ammoniac, très toxique.

Au-delà du scandale, que faire de ces informations ? D’un côté, le gouvernement va taxer les véhicules les plus lourds afin de recentrer la lutte contre le dioxyde de carbone. Pour limiter les polluants relâchés dans l’air, le rapport suggère de revenir à une fiscalité punitive sur le gazole. Mais agir sur les carburants ravive chaque fois les fantômes des gilets jaunes, comme ce fut encore le cas la semaine dernière avec la fiscalité du sans plomb.

Crit'air pollution atmosphérique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !