Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Pollution maritime : des Français militent pour le retour des voiliers

    Face à la pollution de l’air et des océans générée par le transport maritime, une société française remet au goût du jour le fret à la voile.

    Le transport mondial de marchandises s’effectue à 90% par voie maritime. Or, ce secteur génère 4% du total des émissions mondiales de gaz à effet de serre ; sans tenir compte des rejets de dioxyde de soufre ni de particules fines. Pire, selon une enquête de 2015, menée par l’université de Rostock, il serait responsable de 60 000 décès prématurés en Europe. Un chiffre, qui, hélas, pourrait bien augmenter en raison de la croissance du transport maritime, estimée entre 50% et 250% d’ici 2050, selon les projections de l’Organisation Maritime Internationale.

    Il faut donc agir et les solutions sont là comme le fret à la voile. C’est le pari de Towt, entreprise fondée en 2009, avec sa flotte de quatre gréements qui rallie l’Angleterre, le Portugal, la Scandinavie ou traverse l’Atlantique. En 2016, Towt a transporté 120 tonnes de produits, puis 180 tonnes en 2017 et 220 tonnes en 2018. Bénéfice ? 300 tonnes de gaz à effet de serre. Encourageant.

    À voile mais sans vapeur. Ce service a déjà séduit l’enseigne Biocoop soucieuse de diminuer son empreinte carbone et ne laisse pas les consommateurs insensibles. À tel point que Towt a créé un label — Anemos, le « vent » en grec ancien — indiquant le trajet emprunté par le produit et son bilan carbone.

    Certaine de son modèle vertueux, l’entreprise voit grand. Très grand. En l’occurrence, un trois mats de 67 mètres capable d’embarquer 1000 tonnes de marchandises et de filer à une vitesse de croisière de 11 nœuds. Prévu pour fin 2021, ce voilier-cargo sera en mesure d’économiser plus de 10 000 tonnes de CO2 par an et plus de 300 000 tonnes tout au long de sa « vie ».

    Résultat de recherche d'images pour "towt voilier"

    L’an dernier, l’Organisation Maritime Internationale a annoncé la signature d’un accord visant à réduire de moitié les émissions de CO2 du transport maritime d’ici 2050 par rapport au niveau de 2008. L’avenir du cargo à voile s’annonce radieux.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.