Podonudisme : vivre pieds nus, une tendance qui marche à fond
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Podonudisme : vivre pieds nus, une tendance qui marche à fond
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  18/09/2020 14:16
Podonudisme : vivre pieds nus, une tendance qui marche à fond

En ville, en campagne, la vie sans chaussure se répand car cette pratique serait bonne pour la santé.

Bien sans ses baskets. On les appelle les “podonudistes”. Les Anglais disent « barefooters ». Qu’il pleuve ou sous un soleil ardent, ils marchent pieds nus. Pour faire leurs courses, aller au bureau… Leur argument : le pied comporte 26 os, 16 articulations et 107 ligaments qui ont besoin de fonctionner plutôt que d’être confinés. De plus, la plante du pied renferme 7200 terminaisons nerveuses qui ne demandent pas mieux que d’aider notre corps. Ce sont les bases d’ailleurs de la réflexologie.

En 2018, deux Vosgiens ont marché 57 kilomètres pieds nus. Cédric et Denis ont relié Vittel à La Chapelle-aux-Bois sans chaussure pour montrer que c’est avant tout un plaisir, une détente et une façon de renouer avec la terre et les éléments qui nous entourent. Mais pas que : « Cette activité a beaucoup de vertus, affirmait Cédric Bolmont. Pour le mal de dos, lutter contre les sciatiques, cela vide l’esprit. » C’est pour cela que de plus en plus de monde jette ses chaussures.

barefoot Tony Riddle

Les Amish en marche. Si en France la pratique est encore moquée, ce n’est pas le cas partout. Le site Loopsider rappelle qu’en Nouvelle-Zélande la pratique est répandue et parfaitement acceptée, images d’autochtones pieds nus au supermarché à l’appui. Plus impressionnant, c’est ainsi que s’entraînent les marathoniens et que court l’Anglais Tony Riddle qui a gravi 37 km de routes de montagne sans basket.

Tony Riddle (c) barefoot

Envie de faire le premier pas ? Attention toutefois, marcher pieds nus va développer d’un cal sous les pieds, une épaisseur qui risque de compliquer les moments où il faudra remettre des chaussures. De plus, nos villes regorgent de détritus et micro-déchets dangereux : verre, pièces métalliques, anfractuosités de la chaussée… Dans l’herbe par contre, ou au bureau, la voie est libre.

Marche Mobilité douce pieds running

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !