Les pneus Michelin seront bientôt 100% recyclés
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les pneus Michelin seront bientôt 100% recyclés
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  18.06.2018
Les pneus Michelin seront bientôt 100% recyclés

Bonne nouvelle pour la planète : Bibendum va se gonfler à l'air pur. Michelin ambitionne effectivement de concevoir ses pneumatiques avec des matériaux durables dès 2048.

Rouler pour l’écologie. Voilà le genre d’objectifs qui en disent long sur un monde qui change. Fin mai, à l’occasion d’un sommet mondial à Montréal sur la mobilité durable, Jean-Dominique Senard, le président du groupe Michelin, s’est fendu d’une grande annonce. À l’horizon 2048, les pneus Michelin seront fabriqués à 80% avec des matériaux durables et 100% des pneus seront recyclés.

Concernant le premier aspect, clairement, l’effort à consentir va être énorme. Aujourd’hui, les pneus Michelin sont constitués de matériaux durables seulement à hauteur de 28% : essentiellement des matériaux dits biosourcés comme le caoutchouc naturel ou l’huile de tournesol, à quoi s’ajoute une petite fraction de matériaux recyclés comme de l’acier et de la poudre de pneus recyclés.

70% des pneus Michelin en fin de vie sont aujourd’hui collectés et 50% sont déjà recyclés.

Michelin va donc devoir investir en masse en recherche et développement pour multiplier cette part quasiment par trois, même si, avouons-le aussi, l’échéance de trente ans laisse le temps de voir venir. Pour ce qui est de la seconde dimension, à savoir le recyclage, les pistes sont cette fois bien plus avancées. 70% des pneus en fin de vie sont aujourd’hui collectés et 50% sont déjà recyclés. Plutôt remarquable. Mais Michelin a décidé que ce n’était pas assez.

Un pneu, beaucoup, à la folie. La nouvelle plutôt encourageante est que les applications avec les pneus recyclés ne manquent pas. En plus de servir dans une certaine mesure à en fabriquer de nouveaux, les produits recyclés peuvent aussi servir à bien des choses comme le confiait récemment en interview Cyrille Roget, directeur de la communication Innovation et scientifique Michelin : « Il existe de nombreuses solutions : les recycler dans l’asphalte utilisée pour construire les routes, dans les semelles de chaussures, les tapis de voiture, les matériaux de construction, des constructions antisismiques… » Qu’on se le dise, le gros Bibendum a de la ressource dans le bidon.

Pneu Recyclage Route

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire