Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    La « Mammobile » parcourt la France pour dépister le cancer du sein

    Dans toutes les régions de France, des bus médicalisés vont à la rencontre des habitants prisonniers des déserts médicaux. C’est l’exemple de la Mammobile, et ce n’est pas le seul.

    Pratique. À Lille, le bus se gare dans un camp de Roms. Dans les Yvelines, il se retrouve dans la petite ville de Saint-Rémy-lès-Chevreuse. La « Mammobile », qui permet d’effectuer un dépistage du cancer du sein, sillonne également les routes de France. Un peu partout, les autorités et les associations prennent le problème d’accès aux soins à bras-le-corps. Plus besoin de se rendre dans un cabinet médical pour se faire soigner : les soins viennent directement à vous. Ces bus, équipés en fonction de leur spécialité (pédiatrie, médecine générale, dépistage du cancer du sein, etc.) deviennent de vrais centres médicaux et parcourent les routes afin de venir en aide à tous ceux qui ne peuvent pas se déplacer.

    « Nous avons compris que nous étions loin d’offrir un accès parfait à la santé aux familles et à leurs plus jeunes enfants.« 

    Initiatives. Dans les Yvelines, cela fait un an et demi que le bus de la protection maternelle et infantile circule. « Nous avons compris que nous étions loin d’offrir un accès parfait à la santé aux familles et à leurs plus jeunes enfants résidant dans les communes rurales, en raison notamment des difficultés de transport et des horaires des services médicaux », reconnaît Pauline Winocour-Lefèvre, vice-présidente du conseil départemental au journal La Croix. Quant à la Mammobile, gérée par l’AMHDCS (Association Montpellier-Hérault pour le Dépistage du Cancer du sein), elle a été créée dans le même objectif : lutter contre les inégalités d’accès. Du coup, deux bus parcourent le département de l’Hérault, soit environ 250 communes.

    Résultat de recherche d'images pour "Mammobile"

    Plus de bus à l’avenir ? Si ces dispositifs se multiplient, c’est parce que la demande est forte, notamment pour les parents avec des enfants en bas âges et les personnes âgées. Le personnel médical de ces centres médiaux sur roues offrent des consultations qui vont à l’essentiel, mais qui permettent un suivi nécessaire et régulier. Par exemple, d’après La Croix, dans les Yvelines, le bus a déjà suivi plusieurs centaines d’enfants. Et un deuxième devrait bientôt voir le jour. Des preuves que ces centres médicaux roulants sont très utiles, et ce, partout dans le monde. En Finlande par exemple, le bus « Mallu » va à la rencontre de ceux qui vivent dans des régions éloignées et qui ont un accès restreint aux soins de santé.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.