Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Plus besoin de vague avec ce surf électrique

    Dans la série « les sports aquatiques pour les feignasses », voici venir le surf électrique Rävik qui demande plus un bon équilibre que des bras costauds.

    Faire la planche. Non contents de redéfinir le design de nos intérieurs, les Suédois se sont mis en tête de réinventer la mobilité sur l’eau avec une planche maousse, en gabarit comme en performances. Un modèle de surf électrique unique en son genre.

    Wave of mutilation. Jusque-là, pour l’humain lambda, surfer consistait à galérer à plat ventre sur une planche, attendre une hypothétique vague, ramer comme un dératé avec ses bras, tenter de se lever, rater dans la majorité des cas, et recommencer. Avec le Rävik, plus besoin de vagues ni de gros biceps : l’idée est de se glisser dans des cale-pieds, de trouver le bon équilibre et d’appuyer sur le champignon grâce à une manette digne d’un jeu vidéo.

    60 km/h sans forcer. Cela dit, n’allez pas croire que l’affaire est plus facile que le surf traditionnel. Avec une planche capable de monter jusqu’à près de 60 km/h en 4 secondes, c’est un nouveau sport de compète extrême que nos amis d’Awake ont inventé. À cette vitesse-là, le casque n’est pas une option.

    Le prix n’a pas encore été avancé, mais vu le petit bijou d’ingénierie que le machin a l’air d’être, vous pouvez commencer à économiser. On ne serait pas surpris que ça coûte autant qu’une petite citadine neuve d’entrée de gamme. Faut avoir les moyens de sa frime.

    Plus d’infos sur awakeboards.com

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.