Pilotez des scarabées volants !
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pilotez des scarabées volants !
Redac Détours |  05.04.2016
Pilotez des scarabées volants !

Mais attention, ce ne sont pas des jouets télécommandés !

Un groupe d’universitaires a trouvé une alternative plus efficace aux drones : les insectes télécommandés.

Des chercheurs de la Nanyang Technology University (filiale de l’Université de Californie, NDLR) ont récemment mentionné avoir effectué des progrès significatifs dans leurs recherches sur les insectes contrôlés à distance. Ils pensent même avoir découvert une alternative plus efficace aux drones, désormais démocratisés. Le nom de leur solution : la Mecynorrhina.

La grande cétoine verte est une sorte de scarabée volant aussi grand que la paume d’une main. Sans pour autant la jouer comme La Mouche, les chercheurs de la NTC ont imaginé une amélioration technologique de ces insectes sans même les blesser. Après le transhumanisme, voici venue la première génération concrète d’insectes robotisés. Des phases de tests ont révélé qu’il était possible de les contrôler à distance. Il suffit de fixer un sac à dos miniature sur leur dos grâce à une substance insecticide non-létale. Celui-ci contient une simple batterie minuscule et un microprocesseur, reliés tous les deux à des électrodes fixés dans les lobes optiques et les muscles de vol de l’insecte. Les chercheurs peuvent ensuite piloter les insectes à distance en leur transmettant des petites impulsions via des signaux sans fil. De la nanotechnologie tout ce qu’il y a de plus banal, lorsqu’on sait que 6 micro-robots peuvent tracter une voiture en imitant les fourmis.

Selon Design Indaba, ces petits scarabées peuvent se révéler beaucoup plus efficaces dans le sauvetage et la recherche que les drones. Ces derniers contiennent en effet de nombreux composants électroniques susceptibles de tomber en panne ou de rapidement devenir obsolètes. Les scarabées, eux, sont davantage sensibles à la nature, ce qui peut s’avérer décisif dans leur rapport à cet écosystème. Cerise sur le gâteau, les dispositifs électroniques connectés à leurs dos peuvent être retirés facilement pour qu’ils puissent retourner dans leur environnement et poursuivre leur vie habituelle. Voilà qui va rassurer Jackie Chan.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire