Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    Perdre son temps sur internet, c’est peut-être bon pour la santé

    Si vous vous sentiez coupable de glander tous les jours face à votre écran, il se pourrait bien que Kenneth Goldsmith, professeur à l’université de Pennsylvanie ait une solution pour vous : des cours de procrastination.

    Sur les 18 heures que nous passons en moyenne toutes les semaines sur Internet, avouons-le : toutes ne sont pas d’une importance capitale. Il se pourrait même que la majorité de votre temps connecté, notamment ces 75 minutes par jour consacrées aux réseaux sociaux, soient une immense perte de temps. C’est en tout cas ce que votre mère – ou votre conjoint(e) – se tue à vous dire tous les jours. La prochaine fois que le sujet viendra sur la table, vous pourrez lui conseiller de lire Wasting Time on The Internet de Kenneth Goldsmith, un artiste et poète new-yorkais.

    Comme vous, Kenneth Goldsmith s’est beaucoup interrogé sur l’utilité de ses clics quotidiens, ainsi que sur les centaines de tweets et de photos de chats qu’il absorbait tous les jours. Là où d’autres auraient certainement donné un grand coup de marteau dans la box internet, lui a simplement eu envie de créer un cours d’écriture créative à l’université de Pennsylvanie où les étudiants sont invités à recycler tous les détritus du net (tweets sans fin, articles inintéressants lus à la pause dej’) pour recomposer une nouvelle matière originale et poétique. Au New York Times, le professeur devenu expert en temps perdu se justifiait ainsi :

    « Les théoriciens passent leur temps à nous expliquer qu’Internet nous a tous rendus stupides. Mais j’ai pu constater à quel point mes étudiants créaient quelque chose de magique en perdant leur temps, tous ensemble. Ils deviennent plus créatifs. Et contrairement à ce que les gens disent, je crois que les internautes n’ont jamais été aussi sociaux et n’ont jamais autant lu que depuis qu’ils sont online. »

    Au cas où la lumière de l’écran vous ferait trop mal aux yeux, Kenneth Goldsmith a publié un livre issu de ses cours, disponible ici. Et si son cycle Wasting Time on the Internet, toujours dispensé à l’université de Pennsylvanie, est trop loin de chez vous, ne reste plus qu’une seule solution : procrastiner sur Napflix, un site pastiche hébergeant toutes les vidéos les plus inintéressantes. C’est évidemment réservé aux insomniaques et autres hyperactifs qui ne savent plus comment perdre leur temps.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.