Pendant 8 ans, cette Française a fait le tour du monde en stop
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pendant 8 ans, cette Française a fait le tour du monde en stop
Hilaire Picault |  30/08/2021 10:17
Pendant 8 ans, cette Française a fait le tour du monde en stop

Partie en 2013, Florence Renault a traversé les océans et les continents en ne comptant que sur ses pieds et la générosité des conducteurs et des marins. Mais "pouce !", elle vient de rentrer en France cet été.

Elle porte mal son nom. Le chiffre donne le vertige : Florence Renault a parcouru 250 000 kilomètres sans jamais avoir eu besoin de prendre le volant ou réserver un billet d’avion. Et pourtant, elle a visité 60 pays situés sur 5 continents différents, rien qu’en levant le pouce. Le stop n’est pas qu’un choix économique, explique-t-elle : « cela permet d’être au plus près des gens, de comprendre leurs préoccupations et de vivre leur quotidien ». Rembobinons un peu ce périple pas comme les autres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Florence Renault (@lemondesurlepouce)

Lever le pouce. En 2013, Florence est camérawoman pour une rédaction d’Orléans quand elle décide de partir pour un long voyage de 2 ans. « Le but de mon tour du monde, raconte-t-elle, c’était de le vivre pour le vivre et juste de profiter de la vie ». Alors le 2 juillet 2013, elle quitte Orléans pour gagner la côte Atlantique en auto-stop. Elle trouvera sur place un voilier partant pour lui faire faire la grande traversée. Cinq semaines plus tard, elle chemine au Brésil direction l’Argentine, l’Uruguay, le Paraguay, la Bolivie… Autant de découvertes qu’elle raconte sur son blog : LeMondeSurLePouce.

Voilà 14 mois qu’elle est partie quand elle rencontre un obstacle : les narcotrafiquants contrôlent une forêt entre la Colombie et le Panama. Heureusement, à Carthagène, deux marins italiens vont lui faire franchir les Caraïbes. Remontant l’Amérique centrale, elle traversera les États-Unis et le Canada en 2015 avant de monter sur un porte-conteneur qui l’emmènera jusqu’en Nouvelle-Zélande. Trois ans déjà sans voir la France et Florence a toute l’Océanie devant elle. En faisant les vendanges en Australie, elle rencontre Sebastian, son compagnon désormais.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Florence Renault (@lemondesurlepouce)

Clouée au sol par la Covid-19. En juillet 2017, elle atterrit gratuitement au Timor Oriental et va à la rencontre de l’Asie pendant une année. Arrivée à la pointe du Japon, Florence revient en Chine et entame un voyage retour, de camions en camions, qui ira jusqu’au Moyen-Orient. Mais en Jordanie, elle vire plein sud. Elle passera 2019 et 2020 en Afrique, jusqu’à se retrouver immobilisée au Cameroun par la pandémie de Covid-19.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Florence Renault (@lemondesurlepouce)


Les frontières fermées, elle fait un bilan positif : elle n’a attrapé ni la malaria ni le coronavirus et plusieurs personnes l’ont gracieusement hébergée. Mieux : « j’ai même squatté dans deux endroit insolites : une ambassade et un hôtel 4 étoiles… ». Elle a pu retraverser la Méditerranée cette année, en parvenant à revenir à son point de départ, symboliquement, le 14 juillet. Une expérience unique qui nous fait, nous aussi, lever le pouce.

Vidéos et photos à retrouver sur https://lemondesurlepouce.wixsite.com

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !