Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Les Pays-Bas testent la voie cyclable en plastique recyclé

    Une première piste cyclable construite à partir de déchets plastiques revalorisés a été installée en septembre. La deuxième est en route pour novembre. Ça roule pour PlasticRoad.

    218 000 gobelets. Pour l’instant, la piste cyclable baptisée PlasticRoad, ne contient que 70% de déchets valorisés. Mais sur la seule portion installée dans la ville de Zwolle, cela représente l’équivalent de 218 000 gobelets en plastique recyclés sur une trentaine de mètres de voie. Sachant que les Pays-Bas totalisent à eux seuls 32 000 km de voies cyclables, on vous laisse calculer l’impact bénéfique d’un tel revêtement. Pour améliorer le produit à terme, des capteurs installés le long de la piste évalueront ses performances selon le nombre de cyclistes qui l’empruntent.

    Une nouvelle route en quelques jours. La PlasticRoad a déjà plus d’un tour d’avance sur son homologue en asphalte. Ses modules légers et détachables permettent une installation rapide et un entretien plus facile. Les porteurs du projet affirment qu’une route entière pourrait être construite en quelques jours seulement, là où les méthodes traditionnelles prendraient des mois.

    Plus résistante aux intempéries, sa durée de vie serait de deux à trois fois supérieure aux routes que l’on connaît aujourd’hui. Adieu les nids de poule, donc, mais aussi les inondations, puisque son design creux permet de stocker l’eau de pluie sous le revêtement.

    Cyclable et recyclable. Dernier argument de taille: une fois arrivée en fin de vie, la route recyclée devient à son tour recyclable. Une deuxième piste est déjà prévue pour novembre prochain dans la même région, et les collaborateurs de la PlasticRoad réfléchissent à d’autres applications pour des parkings, trottoirs ou quais de gare.

    En France aussi on y pense : la société Sasminimum conçoit déjà un revêtement composé à 100% de déchets plastiques récupérés dans la nature. Baptisé le “Pavé”, il s’utilise en sol mais aussi pour du mobilier, comme des bars ou des poignées de porte. Reste à convaincre les municipalité de le préférer pour sa voirie au goudron pétrolifère.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.