Pass sanitaire, vaccins, PCR... Comment et où partir en vacances cet été ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pass sanitaire, vaccins, PCR… Comment et où partir en vacances cet été ?
Nicolas Vanel |  03/06/2021 16:36
Pass sanitaire, vaccins, PCR... Comment et où partir en vacances cet été ?

À l’approche des vacances d’été, les restrictions de déplacement sont progressivement levées. Tour d’horizon sur les destinations estivales et les règles en vigueur.

Les vacances d’été approchent à grands pas mais la Covid-19, elle, est toujours là. Au fur et à mesure de l’avancée des vaccinations, les frontières rouvrent et les déplacements sont facilités mais des restrictions persistent et le gouvernement conseille fortement de limiter ses déplacements en raison d’une situation sanitaire toujours tendue.

En France

Concernant l’Hexagone, les déplacements sont autorisés dans le respect du couvre-feu. Attention toutefois à ne pas s’organiser à la dernière minute car les Français devraient à nouveau être très nombreux à rester sur le territoire national et les réservations affluent, à l’image des loueurs de voitures qui enregistrent déjà un pic avec un mois d’avance.

Pour la Corse, en provenance du continent, il est impératif de se munir d’une déclaration sur l’honneur stipulant que le voyageur n’a pas été en contact avéré avec le virus. Celle-ci est téléchargeable sur le site de l’ARS de Corse, ainsi qu’un test PCR de moins de 72 heures pour les personnes âgées de plus de onze ans.

Si vous prenez l’avion, qu’il s’agisse d’un vol intérieur ou non, il vous sera demandé une attestation de déplacement dérogatoire indiquant que vous ne présentez pas de symptômes à la Covid-19 et le motif de votre voyage. Il vous faudra également présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures. En outre, l’accès aux aéroports est réservé aux voyageurs et aux personnes accompagnant des mineurs. À noter également que des tests PCR peuvent être réalisés à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, sur rendez-vous, via la plateforme Doctolib.

Côté train, pas besoin de tests pour les trajets inter-régionaux. En revanche, durant le couvre-feu, soit de 21 heures à 6 heures, une attestation de déplacement dérogatoire pourra être exigée. Concernant les trains internationaux, les situations divergent selon les destinations (voir les règles en vigueur pour l’Europe, ci-dessous). En tout état de cause, tout voyageur de plus de onze ans souhaitant rejoindre la France en provenance d’un pays de l’espace européen ou du Royaume-Uni a l’obligation de présenter le résultat d’un test PCR négatif au Covid-19 réalisé 72 heures avant le départ.

Outre-mer

Les départements et territoires d’outre-mer lèvent peu à peu leurs restrictions, mais en ordre dispersé. Ainsi, après Saint-Pierre-et-Miquelon et Saint-Barthélemy, l’obligation de justifier d’un motif impérieux doit être levée le 9 juin pour se rendre en Guadeloupe et en Martinique, ainsi qu’à la Réunion, Mayotte ou en Polynésie française à condition d’être vacciné. D’autres territoires, plus à risques, comme la Guyane, maintiennent cette obligation. Dans tous les cas, un test PCR de moins de 72 heures est nécessaire à l’embarquement.

homme en chemise bleue debout dans l'avion

En Europe

Développé par deux sociétés allemandes, le passeport sanitaire européen est d’ores et déjà en phase de test dans sept pays, dont l’Allemagne et la Grèce, et devrait être opérationnel dans les 27 pays au 1er juillet prochain. Disponible à terme sur l’application TousAntiCovid, ce passeport virtuel se présente sous la forme d’un QR code comportant le numéro de passeport du voyageur et donnant accès à sa situation sanitaire. Son but ? Fluidifier les déplacements au sein de l’UE. Il ne sera toutefois pas obligatoire. De ce fait, les règles d’accueil des touristes édictées par chaque pays resteront en vigueur.

Pour l’Allemagne, il est nécessaire, au préalable, de se déclarer électroniquement sur le site einreiseanmeldung.de et d’y référencer un certificat de test négatif ou une attestation de vaccination. Il faut en outre disposer d’un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures avant d’entrer sur le territoire.

Tous les voyageurs se rendant en Belgique, quel que soit le moyen de transport utilisé, doivent remplir le Formulaire de Localisation du Passager (Passenger Locator Form – PLF) au plus tôt 48 heures avant l’arrivée en Belgique. Il est également demandé une déclaration sur l’honneur qui sera liée à ce formulaire. Pas de contrôle à l’arrivée, néanmoins. Pour l’Espagne, qui a levé son couvre-feu le 9 mai dernier, rouvre ses frontières. Concrètement, les touristes étrangers vaccinés pourront se rendre sans restriction de l’autre côté des Pyrénées à partir du 7 juin prochain. Sans vaccin, un test PCR négatif de moins de 72 heures reste obligatoire à l’entrée du territoire. Dans les deux cas néanmoins, il est demandé de remplir un formulaire de santé publique téléchargeable sur le site www.spth.gob.es ou via l’application gratuite “Spain Travel HEALTH-SpTH”.

Pour l’Italie, tous les voyageurs doivent remplir un formulaire d’entrée sur le territoire. Il doit être réalisé sur le portail en ligne app.euplf.eu. Même si vous êtes vacciné, il vous sera également demandé également un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures. Autre mesure, se signaler dès son arrivée à l’autorité sanitaire régionale dont la liste régionale est consultable ici. Enfin, pour le Portugal, il est désormais possible d’y partir en vacances en présentant avant l’embarquement un test PCR-RT négatif datant de moins de 72 heures, et ce pour tous les voyageurs âgés de plus de deux ans. Des obligations qui n’ont pas cours si vous transitez en voiture par l’Espagne.

https://twitter.com/UEFrance/status/1399373361369825280

Dans le reste du monde

À terme, le passeport sanitaire européen pourrait être étendu en dehors de l’Europe et faciliter les échanges entre les pays dans le cadre d’accords bilatéraux, comme avec les Etats-Unis, par exemple. En attendant, il s’agit de se conformer aux règles sanitaires nationales pour les Etats dont les frontières sont ouvertes, ce qui n’est par exemple toujours pas le cas pour le Maroc ou l’Algérie. Les touristes étrangers doivent bien souvent être vaccinés totalement ou présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures et un engagement d’isolement de 7 jours. À vous de bien choisir votre destination.

covid-19 inspirer voyage

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !