Pass sanitaire : la SNCF ne contrôle qu’1 passager sur 5 selon un syndicat
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Pass sanitaire : la SNCF ne contrôle qu’1 passager sur 5 selon un syndicat
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  23/08/2021 10:28
Pass sanitaire : la SNCF ne contrôle qu’1 passager sur 5 selon un syndicat

On attendait des contrôles massifs dans les trains et les gares ; Sud Rail affirme que seule une vingtaine de villes fait l’objet de vérifications.

Gaulois ferroviaires. Fin juillet, lors de l’annonce de l’obligation de présenter un pass sanitaire pour pouvoir voyager, de nombreux Français ont exprimé leur mécontentement. Mais à en croire Twitter, désormais les Français se plaignent du manque de contrôle. Est-ce une illusion ou chacun ne voit-il que ce qu’il veut voir ? Pas à en croire Libération.

Un article de son service de fact checking affirme que, 10 jours après leur mise en place, les contrôles ne sont opérés que sur 20 % des voyageurs des trains longues distances. Consciente qu’il était impossible de checker les QR codes des 400 000 voyageurs quotidiens, la SNCF a visiblement dû faire des concessions. Et même si beaucoup n’ont pas compris qu’il n’y aurait pas de contrôle en train TER, on est loin des contrôles massifs annoncés au lancement.

https://twitter.com/SNCF/status/1422191427061264384?s=20

Le compte n’y est pas. Le 9 août, le Ministre des transports, Jean-Baptiste Djebbari, évoquait au moins 25 % de voyageurs contrôlés ; d’après le premier bilan livré aux syndicats par la direction, la SNCF n’a jusqu’à présent réussi à vérifier le pass sanitaire que d’un voyageur sur cinq. Au début du mois, la SNCF annonçait que des vérifications auraient lieu avant la montée, pendant le voyage et à la sortie.

Un responsable du syndicat Sud Rail affirme à Libération que les contrôles n’ont véritablement lieu que dans une vingtaine de villes de France, de manière aléatoire et essentiellement lors de la montée. Autre révélation du syndicat, il a été décidé de ne flasher les QR codes que si cela ne perturbait pas les embarquements. Dans les cas de retards, grosses correspondances ou autres, il n’y a donc pas de vérification.

D’où vient cette incapacité ? Face à l’ambition du plan ministériel, la SNCF aurait sélectionné les lieux où transitent le plus grand nombre de voyageurs pour maximiser l’efficacité de ses contrôles. Sans doute aussi pour concentrer les moyens et éviter de mobiliser des agents dédiés pour trop peu de tests. Car hélas, la SNCF manque d’agents. Ces nouvelles dispositions ont nécessité des embauches de personnel d’accueil et d’information pour remplacer les agents qui refusaient de flasher les pass sanitaires à la demande des syndicats. De nouvelles mesures seront envisagées courant Septembre. Mais pour le moment, et malgré la rentrée qui approche, la SNCF restera sur cette limite d’un passager contrôlé sur cinq, car elle n’a pas les moyens de faire mieux. Chacun choisira si c’est plus confortable ainsi ou si c’est moins rassurant.

Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !