" layout="nodisplay"> Pas de pétrole, pas de pollution : Munich teste un bus solaire en centre-ville
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Transports en commun / Pas de pétrole, pas de pollution : Munich teste un bus solaire en centre-ville
Pas de pétrole, pas de pollution : Munich teste un bus solaire en centre-ville
Hilaire Picault |  19/04/2022 11:58
Pas de pétrole, pas de pollution : Munich teste un bus solaire en centre-ville

Avec ses 12 m² de panneaux solaires sur le toit, le véhicule de Sono Motors a de quoi alléger l’impact carbone des métropoles. Encore une bonne raison de choisir les transports en commun.

Hier kommt die Sonne. La maire-adjointe de Munich, Katrin Habenschaden, le rappelait il y a quelques jours, la célèbre ville bavaroise a déjà commencé à convertir ses transports à l’électricité. Mais sa nouvelle expérimentation pousse encore plus loin la transition énergétique : MVG, la régie en charge des transports en commun, va tester un bus solaire.

Celui-ci a été conçu par Sono Motors, qui n’est pas une inconnue puisque cette startup allemande a déjà inventé le Sion, un monospace électrique bardé de cellules photovoltaïques (présenté ici). Cette fois, ils ont créé un autobus recouvert de 12 m² de modules solaires sur le toit, pouvant offrir 2000 W de recharge gratuite, et sans avoir à se brancher.

La nuit tombe sur les énergies fossiles. Un système intéressant pour assurer un service continu sans retourner au dépôt, mais qui peut faire bien plus que ça : selon Sono, chaque bus coiffé d’un toit solaire évite de consommer 2500 litres de gazole ce qui n’est pas rien en période de crises énergétiques.

Mais ce système évite aussi de rejeter 6,5 tonnes de CO2 par an. Une ville utilisant 300 bus tous équipés gagnerait jusqu’à 2000 tonnes d’émissions de CO2. Et comme un bus rejette environ 104 gCO2 par kilomètre alors qu’une voiture en relâche autour de 138 g/km, il devient encore plus utile de préférer le bus en ville.

Pour commencer, Sono Motors fera tourner dans Munich un bus de test, dès cette année. Une sorte d’extension accrochée à l’arrière de l’autobus pouvant accueillir des passagers mais qui se contentera d’ajouter une motorisation propre aux bus thermiques qui s’auto-recharge.

En le faisant circuler sur différentes lignes, la startup allemande espère vérifier que la recharge apportée est aussi bonne sur tous les itinéraires. Ensuite seulement, il sera possible de convertir les bus au tout-électrique avec leur toiture solaire. Aucun doute qu’alors, Sono Motors viendra toquer sur l’épaule de la RATP pour lui proposer ses services…

Sono Motors Munich

Transport en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !