Partir au boulot dans cet avion électrique, ce sera possible dès 2024
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Partir au boulot dans cet avion électrique, ce sera possible dès 2024
Robin Ecoeur |  04/12/2020 10:49
Partir au boulot dans cet avion électrique, ce sera possible dès 2024

Le constructeur aéronautique Avions Mauboussin, basé à Belfort depuis 2017, veut être le premier à mettre dans les airs un biplace hybride. Commercialisation prévue pour 2024.

250 km/h. Il n’y a bien évidemment pas que sur Terre que se joue la mobilité de demain. Dans les airs, elle se joue notamment autour des taxis volants (les eVTOL pour electric vertical takeoff and landing) et des avions électriques. Mais dans cette course, aux côtés d’Uber, d’Airbus et de plus petites entreprises comme cette société slovène Pipistrel Aircraft qui a construit le premier avion 100% électrique à obtenir le droit de voler, un constructeur français vient pointer le bout de son nez : Avions Mauboussin.

Avec « l’Alerion », un biplace hybride (électrique et thermique) capable de fendre les airs à 250 km/h et doté d’une autonomie de trois heures, le constructeur espère « être les premiers sur le marché », comme l’indique David Gallezot, ingénieur et président de la société, à La Tribune.

Voler de villes en villes.La structure est réalisée en matériaux composites naturels (bois, fibres et résines bio-sourcées) pour conjuguer résistance et légèreté“, explique le constructeur, qui précise qu’il s’agit d’un appareil dédié à la mobilité interurbaine. L’avion à décollage et atterrissage court (100 mètres) a été imaginé et conçu avec l’université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) et des industriels partenaires. L’idée est donc d’avoir un engin capable de décoller et d’atterrir presque n’importe où, notamment près des villes. Silencieux et propre lors du vol (pas d’émissions de CO2 puisqu’il utilise l’énergie électrique pour voler), l’avion pourrait par exemple faire un trajet Paris-Marseille en l’espace de deux heures. L’un des avantages, selon le président, « est qu’il vole très vite et se pose très lentement », comme il le raconte sur le site d’infos Le Trois.

Un premier vol est prévu pour 2022 pour la version hybride et le constructeur mise sur 2024 pour la version hydrogène qu’il est en train de développer. Deux années durant lesquelles il faudra obtenir les certifications. Le constructeur espère que l’avion sera prêt pour une commercialisation pour 2024. 

Avion électrique Avion hybride avion hydrogène

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !