Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Et si vous partiez visiter une pyramide… sous-marine !

    Envie de vivre une expérience digne d’un film de SF ? Des vestiges de ce qui ressemble à une civilisation engloutie ont été découverts au large de l’ile de Yonaguni, au Japon. L’occasion d’une plongée sous-marine hors-norme, dans un lieu qui suscite bien des fantasmes.

    « Star Gate » avec des palmes. Voilà une histoire qui n’a pas fini de fasciner. En 1985, un plongeur japonais découvrait par hasard, à 30 mètres de profondeur au large de la petite île japonaise de Yonaguni, les vestiges de ce qui ressemble en tout point à une pyramide engloutie. Il y a ces parois lisses qui mesurent près de 70 mètres de longs, cette structure à paliers et ces volées de marches… Cela va sans dire, la découverte déclenche des fantasmes en tout genre, et depuis trente ans, les hypothèses s’affrontent. Les uns jurent qu’on la doit à la main de l’Homme là où les autres y voient plutôt l’œuvre de la nature. Et forcément, avec un tel matériel à fantasmes, l’hypothèse extraterrestre n’est jamais très loin…

    Aux frontières du réel. Plusieurs expéditions scientifiques se sont succédé pour tenter de percer le mystère. Pour ce qui est de la première hypothèse, la possibilité d’un « Atlantide nippon » revient beaucoup, et plusieurs scientifiques avancent la thèse d’un tremblement de terre qui aurait englouti le territoire de la civilisation Mu, quelque part dans les eaux du Pacifique. Sans aller jusqu’à accréditer l’existence de ce peuple, la meilleure preuve d’une possible construction humaine tient à la découverte, à quelques encablures de la pyramide, d’autres ruines, notamment une porte voûtée et un chemin circulaire.

    Les tenants de la piste naturelle, eux, s’appuient beaucoup sur les rapports du géologue américain Robert Schoc, qui a organisé quatre expéditions entre 1997 et 2013 et qui a la conviction que cette formation serait purement géologique et que l’érosion naturelle expliquerait cette bizarrerie sous-marine. Si vous voulez en avoir le cœur net, le meilleur moyen est encore que vous alliez vérifier la chose de vos propres yeux.

    Les aventuriers du tuba perdu. Plusieurs organismes locaux proposent des plongées sur le site (ici et ) et en partant à la bonne période vous pourrez admirer la migration des requins marteaux. La journée de plongée est autour de 100 euros, sans le matériel, et autant en prévoir plusieurs, le temps d’apprendre à se familiariser avec les courants forts qui balaient les fonds marins dans ce coin du Japon. Il va aussi sans doute falloir prévoir pas mal de bornes en avion et en bateau, mais franchement, c’est pas tous les quatre matins qu’on joue les Indiana Jones des fonds marins.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.