" layout="nodisplay"> Parking payant pour les deux-roues à Paris : une bonne nouvelle pour les scooters électriques ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Mobilité douce / Parking payant pour les deux-roues à Paris : une bonne nouvelle pour les scooters électriques ?
Parking payant pour les deux-roues à Paris : une bonne nouvelle pour les scooters électriques ?
PUBLICITÉ |  31/08/2022 18:45
Parking payant pour les deux-roues à Paris : une bonne nouvelle pour les scooters électriques ?

Annoncé en juin 2021 puis confirmé en juin 2022, le stationnement payant pour les deux-roues motorisés (2RM) entre en vigueur dès le 1er septembre dans la capitale. Et mobilité douce oblige, les véhicules électriques ne sont pas concernés par cette nouvelle mesure.

Passage par la case horodateur. Comme les voitures, les scooters et les motos vont devoir passer par la caisse. Le stationnement payant pour les deux-roues thermiques a débuté depuis le jeudi 1er septembre 2022. Les conditions tarifaires ont été dévoilées en juin dernier lorsque le Conseil de Paris a annoncé que les conventions avec les gestionnaires de parkings souterrains avaient été signées. Et comprendre les subtilités de cette nouvelle mesure n’est pas une tâche facile. Pour faciliter les démarches, la mairie de Paris a mis en ligne des modes d’emploi en fonction de votre situation, par exemple si vous êtes résident à Paris ou non, si vous avez un deux-roues électrique ou encore si vous êtes un.e professionnel.le.

22,50 € si vous vivez à Paris. Les résidents peuvent demander un abonnement de stationnement. Celui-ci, qui revient à 22,50 euros par an, permet de bénéficier ensuite d’un tarif de 0,75 euro par jour pour se garer ou de 4,50 euros par semaine. Attention : l’abonnement n’est pas cumulable avec un deuxième abonnement voiture, il faudra faire un choix. Pour les visiteurs en revanche, l’addition sera plus salée. Le prix du stationnement en surface est fixé à 3 euros de l’heure dans la zone 1 (qui correspond aux 11 premiers arrondissement de Paris) et à 2 euros au sein de la zone 2 (du 12e au 20e ainsi que le bois de Vincennes et Boulogne). Il s’élève à 37,50 euros pour six heures en zone 1 et à 25 euros pour six heures en zone 2.

Pour ceux qui habitent en dehors de la capitale et qui se rendent à Paris pour le travail en deux-roues thermique, l’autre solution reste de prendre un abonnement dans l’un des 68 parkings partenaires. Celui-ci est fixé à 90 euros par mois dans la zone 1 et 70 euros par mois dans la zone 2. 

Une victoire pour l’électrique. Pour les usagers qui roulent avec un deux-roues électrique ou bas carbone — comme le SEAT MÓ eScooter 125 ou cette moto électrique à moins de 5 000 euros — le stationnement sera tout simplement gratuit. La ville de Paris a décidé que ces conducteurs bénéficieront d’un droit « véhicule basse émission » (VBE) valable sur une période d’un an. Il faut effectuer une demande au préalable sur le site de la mairie pour obtenir ce droit. Une fois obtenu, il permet de se procurer, via des applications mobiles comme PayByPhone, ParkNow ou FlowBird, des tickets gratuits afin de stationner.

Mais concrètement, comment ça marche ? Pour les résidents ou les professionnels, ce ticket pourra être valide sur une période allant d’un à six jours, seulement dans certaines zones autorisées, par exemple proches de votre lieu d’habitation. Ce qui veut dire qu’il faudra renouveler son ticket chaque semaine puisqu’il n’y pas d’abonnement (gratuit) à l’année pour les deux-roues électriques. Pour connaître les quatre zones autour de votre domicile où vous avez le droit de vous garer, il faut indiquer son adresse ici sur cette carte. Si vous stationnez en dehors de ces quatre zones, alors vous devez prendre un ticket à la journée sur l’une des applications mobiles.

Concernant maintenant les visiteurs, les tickets gratuits ne seront valides qu’à la journée sur une période de 20 heures maximum. Ça ne sera pas possible pour eux d’obtenir un ticket à la semaine. Bref, de loin comme de près, les règles du jeu semblent encore noyées un peu dans le brouillard. Cette mesure « vise notamment à inciter les usagers à utiliser un véhicule moins polluant », écrit la mairie de Paris. Au total, selon les chiffres officiels, il y aurait 42 000 places dédiées aux deux-roues motorisés dans la capitale. A condition d’arriver à comprendre le fonctionnement pour avoir le droit de vous garer.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !