Les Parisiens, champions des accidents en trottinette
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les Parisiens, champions des accidents en trottinette
Joseph de Carme |  16.10.2018
Les Parisiens, champions des accidents en trottinette

Entre l’engouement pour ce moyen de transport fun et la multiplication des engins en libre service, les accidents ont littéralement explosé en 2017 : +23% en un an.

Entre Lime, Bolt et Bird, les opérateurs à proposer des trottinettes électriques en location et en libre service se font concurrence depuis quelques mois dans les grandes villes de province, et particulièrement Paris. Fun, rapide et écologique, ce moyen de transport a rapidement fait des adeptes de tous âges et toutes catégories professionnelles, au point d’en faire leur moyen de locomotion numéro 1. Mais voilà, problème, l’absence de formation, de réglementation et les prises de risques parfois inconsidérés des utilisateurs ont un corollaire particulièrement problématique : le nombre d’accidents grimpe dangereusement.

Crédits : Knot

5 morts. Selon Le Parisien, qui a exploité les données de la Sécurité routière, on dénombre 284 blessés et 5 tués en trottinettes et rollers en 2017 (les deux catégories sont regroupées indistinctement dans les statistiques). C’est une progression de près de 23%. Sans surprise, au vu du nombre de trottinettes en circulation depuis un an, Paris est le département de France où les victimes sont les plus nombreuses (49 blessés/tués), devant la Seine-Saint-Denis (33), les Hauts-de-Seine (26) et le Rhône (23). Ces chiffres ne sont pas non plus alarmants, mais dans la mesure où la tendance a vraiment explosé en 2018, on peut s’attendre à une véritable hécatombe dans les chiffres de l’an prochain.

Censées rouler à 25 km/h – mais parfois débridées pour rouler jusqu’à 40 km/h – les trottinettes évoluent dans un cadre juridique flou. Chaussées, trottoirs, pistes cyclables… On en voit partout. L’absence d’obligation du port du casque n’arrange rien. Résultat, le gouvernement, en la personne d’Élisabeth Borne, ministre des Transports, a promis une loi pour adapter le code de la route. Ce ne sera sans doute pas de trop pour éviter le crash massif.

Accident Sécurité routière Trottinette

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire