Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Paris recycle un parking en immense circuit de kart électrique

    Une première du genre : UrbanKart a obtenu l’autorisation d’installer 530 m de piste en plein 13e arrondissement, en sous-sol. Maintenant il veut en faire le kart du futur, avec sons et lumières.

    Souterrain, tout-terrain. Le projet UrbanKart a démarré en mars dernier et pourrait bien sortir des stands dès 2019. À l’époque, les fondateurs profitaient d’une volonté de la Mairie de Paris de concéder des espaces publics pour être rénovés par des projets sportifs. Aujourd’hui, Loic Morvan et Nicolas Turpin ont reçu le feu vert de la Ville – à savoir une autorisation d’utiliser les 12 000 m² du lieu pour les dix années à venir – et enclenchent la seconde.

    Sur leur GPS se trouvent plusieurs étapes dont la rénovation complète du parking des Deux-Moulins, désaffecté, puis son équipement avec des pistes modernes. Côté décorum, UrbanKart jouera à fond la carte geek avec des référence de jeu vidéo, projections aux murs, musiques et objectifs à remplir plutôt que de simplement tourner en rond.

    « Il n’y a pas de site équivalent dans le monde, clamait le directeur Loïc Morvan au Parisien. C’est l’un des plus grands circuits de kart en intérieur d’Europe, et le premier situé intra-muros dans une mégalopole comme Paris. »

    Rouler à fond mais sans le son. Ce ne serait pas le karting du futur s’il ne choisissait pas de rouler en silencieux et sans polluer. UrbanKart prévoit donc d’acheter 14 karts électriques. Indispensable, diront certains, pour ne pas enfumer les 530 m linéaires de piste qu’accueilleront les deux niveaux de l’ex-parking. C’est aussi une façon de s’assurer des véhicules qui ne calent pas, qui nécessitent moins d’entretien et qui sont silencieux pour garantir une ambiance parfaite. Les cris de joie des adultes comme des enfants mis à part.

    En bonne voie. À première vue, les huit minutes de course devraient coûter 18 euros. Mais le projet vise un peu plus haut que de tenir une caisse : il y aura un bar et un resto. UrbanKart envisage aussi de prêter ses circuits en journée à d’autres acteurs de la mobilité, comme pour de la prévention routière.

    Si vous aussi avez envie de voir ce que circuit a sous la pédale, vous pouvez soutenir leur campagne de crowdfunding et donner ainsi un bon coup de champignon.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.