Paris autorise le décollage des premiers taxis volants dès cet été
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Paris autorise le décollage des premiers taxis volants dès cet été
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  20/01/2021 11:35
Paris autorise le décollage des premiers taxis volants dès cet été

Cette information dingue est livrée par la RATP et Aéroports de Paris (ADP), dans le cadre de vols expérimentaux destinés à fluidifier le trafic parisien, en prévision des Jeux Olympiques de 2024.

Un pass Navigo servira-t-il bientôt à survoler Paris en taxi volant ? A la lecture du tweet de la RATP, ce 18 janvier 2021, c’est la question qu’on peut légitimement se poser. Elle relève, pour l’heure, du fantasme. Et pourtant, une certitude confirmée par la société de transports : les premiers taxis volants survoleront l’Ile-de-France dès le mois de juin, dans le cadre d’une mise en concurrence d’une trentaine de projets industriels destinés à révolutionner la manière de se déplacer sur la prochaine décennie.

Jeux Olympiques de la mobilité. La raison de cette annonce, alors que le pays est encore plongé dans l’immobilité en raison de la pandémie, c’est l’arrivée imminente des Jeux Olympiques de 2024, à Paris. ADP et la RATP souhaitent réfléchir dès à présent à intégrer ce nouveau mode de transport, aérien, lors des cérémonies officielles. Démonstrations grandeur nature ou courses pour VIP; rien n’est encore acté. Mais l’essentiel est qu’il ne reste que 3 ans pour choisir la ou les entreprises en charge de ces taxis du ciel.

Pour cela, les premiers tests se dérouleront dès le mois de juin à l’aérodrome de Cormeilles-en-Vexin, où seront installées des pistes de décollage à la verticale (VTOL), après qu’ADP et la RATP aient fait le tri parmi les 150 candidatures. Une trentaine ont été retenues avec, en lice, les Allemands de Volocity, une startup ayant développé un hélicoptère miniature, ainsi qu’Airbus avec son “CityAirbus”, muni d’un moteur Rolls-Royce.

Plusieurs questions se posent encore à ce stade sur l’attribution des marchés, ainsi que sur le développement des infrastructures nécessaires aux décollages/atterrissages de ces “Uber aériens”. Fait intéressant, un sondage réalisé par Carvea Consulting et Opinea prouvait récemment que déjà 43% des Français semblent prêts à tester ces courses hors-sol. Un chiffre encourageant pour l’évolution des mentalités, sachant que la commercialisation grand public ne devrait pas arriver avant 2030 pour un coût estimé à 1 à 2 euros du kilomètre.

Jeux Olympiques Mobilité du futur taxi volant

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !