Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Un parc urbain tropical pousse sous le métro de Miami

    Mettre des plantes pour les passagers dans les stations de métro, c’est bien. Rentabiliser seize kilomètres de voies pour en faire un parc réservé aux piétons, c’est tout de même mieux, non ? Miami a dit oui.

    Dernier métro pour le béton. Suivant l’exemple de New York qui a construit le High Line, un jardin suspendu sur l’ancienne ligne ferrée de Manhattan, ou Londres et son Lowline souterrain, Miami a lancé des travaux pour végétaliser et équiper les dessous de son métro aérien. Pour comprendre ce qui se joue ici, il faut réaliser que la métropole de Floride n’a qu’une seule grande ligne de métro, le Metrorail, gérée par le Comté. Une ligne de 22 stations, soit 38 kilomètres de béton coupant la grande agglo dans le sens nord-sud. Construite en 1984, aujourd’hui tout juste bonne à servir de parking ou de coupe-gorge. En un mot : vétuste ; en deux : glauque.

    Le Metrorail de Miami actuellement…

    Mais Miami n’appartient pas à ses véhicules, et le temps est venu de rendre les villes à ses habitants. C’est pourquoi la mairie a lancé le projet Underline : un espace vert sans voiture où chacun pourra marcher, buller, courir et promener ses marmots sans risque de tomber sur un zinzin encapuchonné qui aurait trop regardé la série Dexter…

    …et l’Underline de demain.

    Flower powered. Mollo sur l’enthousiasme : toute la ligne ne sera pas concernée. Seulement seize kilomètres (pardon du peu) centrés sur la ville seront rénovés et végétalisés. Sur les plans et perspectives d’architecte, on voit un chemin pédestre et une piste cyclable, des zones de jeux pour enfants, des espaces pour pique-niquer, d’autres pour faire sa petite muscu, un mur d’escalade et… des fleurs.

    Pas juste quelques massifs, mais des arbres d’essences locales et des plantes tropicales en tout genre, fournies par le réputé jardin botanique tropical Fairchild. Changer la rue en muséum d’histoire naturelle, avouez que c’est plus attirant qu’un rouleau de gazon et quelques palmiers importés.

    La ligne verte. Démolition et construction ont démarré et les premiers kilomètres de parc seront ouvert avant 2020. On promet déjà un kiosque où réparer votre vélo et des animations culturelles et artistiques Quand on connaît l’âge moyen des résidents de celle qu’on surnomme « la maison de retraite de l’Amérique », on peut se demander qui jouera sur les toboggans ou s’il ne s’agit pas d’un projet attractif visant à rajeunir la ville ? En tous cas, l’Underline présage un lieu où il fera bon venir zoner ou s’allonger, bref faire redescendre la tension de la journée en sortant de votre rame, puisque des escaliers permettront l’accès direct à 6 stations sur le trajet. Cela va rendre pas mal de syndicalistes de chez nous… verts !

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.