Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des panneaux solaires volants pour aider les pays en crise

    Après le déluge ou la guerre, plus rien. Les catastrophes naturelles et humanitaires ne laissent derrière elles qu’un champ de ruines où les hommes se retrouvent impuissants, sans eau, nourriture ou électricité. Pour ce dernier problème Julie Dautel et Cédric Tomissi ouvrent une éclaircie. En faisant voler les panneaux solaires, ils offrent une batterie de secours à ceux qui en ont besoin.

    La tempête avant le calme. Quand la nature décide de reprendre ses droits elle ne le fait pas qu’à moitié, le plancher des vaches n’est que débris et dévastation. Cela crée des catastrophes humanitaires où l’on manque de tout et les secours doivent s’organiser pour la reconstruction. Pour ça, les équipes ont recours à des solutions souvent trop coûteuses et mauvaises pour l’environnement. Des générateurs à pétrole sont généralement apportés pour alimenter en électricité ces zones, ce qui oblige à acheminer du carburant, impliquant des coûts de transport et une pollution conséquente.

    La startup française Zéphyr Solar prend le contre-pied avec une production en électricité propre et autonome sur tous les types de terrains. Les panneaux solaires trouvent enfin une place qui leur correspond : dans les cieux.

    À fond les ballons. Leur projet se présente sous la forme d’un kit composé de trois éléments. Un dispositif simple, parfait en cas d’urgence. Il se compose d’une partie photovoltaïque (le panneau solaire), d’un ballon qui permettra d’élever les panneaux ainsi que de neuf batteries pour stocker et distribuer la production. Nos développeurs n’ont bien sûr pas oublié un gonfleur pour ne pas épuiser son souffle et un manuel d’instruction probablement aussi compliqué qu’un manuel IKEA. À l’utilisateur de suivre les étapes qui lui permettront de pallier le manque d’électricité.

    Énergie positive. De fait, moins de 12 heures après installation, l’électricité est transportée du ciel au sol. Le courant produit par chaque générateur, l’équivalent de 15 kwh par jour, va permettre d’alimenter en énergie un hôpital de fortune jour et nuit. Lumières, chauffages et équipements peuvent enfin être installés afin de parer aux situations les plus extrêmes. Hors réseaux, l’électricité apportée n’est pas impactée par la probable vétusté du réseau et se connecte en direct.

    De nombreuses ONG comme la Croix Rouge et l’UNHCR (Agence des Nations unies pour les réfugiés) sont déjà intéressées par le projet et on a hâte de voir voler ces ballons pour apporter une solution efficace à ceux qui en ont le plus besoin.

    Plus d’infos sur zephyr.solar

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.