Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Au Pakistan, les bus vont carburer à la bouse de vache

    Ne riez pas, le biométhane a fait ses preuves et pourrait éviter l’émission de 2,6 millions de tonnes de dioxyde de carbone à Karachi.

    La vache ! Karachi compte 14,9 millions d’habitants. Sept fois Paris. Pourtant, les transports y sont surchargés et bien moins développés. Interrogé à la sortie du bus, un Pakistanais expliquait à Reuters qu’avec le manque d’entretien et le développement de la mégapole « le service de transport public s’est totalement dégradé et la plupart des gens ont recours à des services de taxi en ligne [ou] de tuk-tuks ». Cette profusion de véhicules crée un épais brouillard étouffant.

    Résultat de recherche d'images pour "karachi bus"

    Une pollution malvenue puisque la ville souffre déjà d’autres problèmes environnementaux. L’agriculture engouffre quantité des réserves d’eau potable et l’élevage rejette des tonnes d’eaux polluées et d’excréments. À moins de considérer ces déchets comme une matière première et tirer la chasse sur ces problèmes ? C’est pile ce qu’a proposé un think tank local à la municipalité… qui a dit oui.

    L’an prochain se lancera donc les Green Bus Rapid Transit (BRT), le déploiement d’une flotte de 200 bus fonctionnant au biométhane. Ce carburant, issu de la fermentation de matières organiques, sera facile à produire puisque Karachi va exploiter les excréments des 400 000 buffles d’eau qui servent l’industrie laitière, et produisent 3200 tonnes de bouse chaque jour.

    Selon la ville, on attend près de 320 000 passagers quotidiens.

    Le service va couvrir un large couloir de près de 30 kilomètres de long. Sur les projections, le projet épargnera 2,6 millions de tonnes de CO2 rejetées dans l’atmosphère au cours des 30 prochaines années – une fois la flotte entièrement déployée et les passagers fidélisés. Car le projet BRT ajoute 25 nouveaux arrêts de bus ainsi que des voies cyclables et des stations de vélos à emprunter. On savait que la bouse était un engrais mais on ne pensait pas que cela pouvait booster aussi la transition énergétique.

    Résultat de recherche d'images pour "animal jokes in tamil"

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.