Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Oui, Nabilla est un modèle pour les entrepreneurs français

    Vous vous demandez certainement comment les influenceurs qui pullulent sur Instagram peuvent combiner leurs activités d’écrivain, de philanthrope, de photographe, de mannequin et de sportif de haut niveau ? Décortiquons ensemble l’exemple parfait de cette génération multi-tâches : Nabilla Benattia.

    Un exemple de polyvalence au travail. La jeune femme a réussi là où de nombreux ont échoué : elle a aboli toute la dimension éphémère du terme buzz. Apparue sur nos écrans cathodiques, elle s’est débrouillée, tant bien que mal, pour être toujours présente sur les réseaux. Et l’omniprésence de Nabilla Benattia n’a rien d’anodin, elle a même tout d’un business plan remarquablement mené. Vous devriez croire vos amis qui soutiennent que pour en être là où elle est aujourd’hui, la diva-bimbo doit avoir une caboche bien remplie.

    Le sens de la formule (copyrightée). Après deux ans à se faire payer des vacances pour aller flamber au soleil sous les caméras, Nabilla entame en 2013 la troisième saison des Anges de la télé-réalité. Lors d’une séquence anodine, elle sort alors son fameux : « Non mais allô quoi ! » Si cette formule peut aujourd’hui agacer tant elle a été reprise, elle a, en son temps, lancé la carrière de la jeune femme. Certains croient alors que c’est la fin de cette icône warholienne, mais ils se trompent : c’est le début.

    Consciente de l’infini pouvoir commercial des mèmes, Nabilla fait de son « non mais allô quoi » une marque déposée, enregistrée à l’INPI.

    La commercialisation de soi-même. Lors de la période de « l’après non mais allô quoi », Nabilla est devenue un modèle pour la génération d’influenceurs multi-tâche qui peuple aujourd’hui les réseaux sociaux, avec Instagram comme fief. Consciente de l’infini pouvoir commercial des mèmes, Nabilla fait de sa petite phrase une marque déposée, enregistrée à l’INPI. Pendant que la majorité s’interroge sur la prétendue stupidité affichée de Nabilla, elle, en vit. Des publicités reprennent sa formule, les Guignols lui préparent une marionnette, les produits dérivés s’écoulent, les followers arrivent par milliers. Elle était censée vivre l’apogée de sa carrière annoncée éphémère. Et pourtant, en 2017, elle est toujours là.

    Working Girl. À une ère où la désuétude d’un phénomène est régulée de manière drastique par les internautes, vouloir continuer de surfer sur un élément qui a fait le buzz il y a quatre ans serait peu indiqué. Et ça, Nabilla l’a bien compris. Adieu la formule, adieu le « non mais allô quoi », plus besoin de trouver son slogan, la marque est déjà ancrée dans les esprits.

    https://www.instagram.com/p/BHPIWuSjuZG/?hl=fr&tagged=tropvite

    It Girl 2.0. Si la diva continue de se donner en spectacle dans des programmes télévisés pour le moins divertissants (il faut bien manger), elle a, à 24 ans, publié Trop Vite, sa biographie, qui s’est évidemment vendue comme des petits pains. Elle y explique notamment les rouages du métier, dont on ne sait au final pas grand-chose hormis qu’elle « fait plusieurs trucs à la fois« . De quoi faire preuve d’une précieuse lucidité. Et c’est loin d’être idiot.

    Car la jeune femme a réussi à afficher une certaine conscience, non seulement d’elle-même, mais de l’époque actuelle. À l’ère des It Girl et de la « startup nation » chère à Macron, Nabilla a tout simplement répondu par la création de sa propre boîte où, en entrepreneuse de son temps, elle monétise sa propre image, comme le plus vendeur des produits. Tout comme une entreprise qui a, pendant longtemps, sondé sa cible pour savoir quoi lui apporter et à quel moment. Nan mais allô quoi, elle est visiblement pas prête de raccrocher.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.