Oui, il existe un parfum à l'essence pour les conducteurs de voitures électriques
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Oui, il existe un parfum à l’essence pour les conducteurs de voitures électriques
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  18/08/2021 09:46
Oui, il existe un parfum à l'essence pour les conducteurs de voitures électriques

Et l’avantage, c’est que ce parfum n’est pas nocif pour la santé, contrairement à l’essence. Par contre, il n’est pas destiné à être commercialisé. Du moins, pas encore...

Tous les jours sur cette Terre, des personnes sur-payées se réunissent autour d’une table pour réfléchir ensemble (ou brainstormer selon votre capacité à angliciser vos actions du quotidien) aux produits de demain. 98% des idées qui sortent de ces réunions sont à mettre dans une poubelle. Et parmi celles qui auraient dû finir au fond d’une benne, il y a ce parfum, baptisé « Mach-Eau », qui imite l’odeur de l’essence.

https://twitter.com/allevehicles/status/1416141429475250179

Il est destiné aux conducteurs de voitures électriques, puisque selon certaines études non-scientifiques, l’odeur du benzène (un hydrocarbure aromatique présent dans l’essence) manque à ceux qui ont choisi de réaliser leur transition écologique. À les croire, ils seraient 1 sur 5 à regretter cette odeur si particulière, qui procure un certain plaisir quand ces effluves entrent dans nos narines. D’où le parfum, donc. Mais ce dernier n’est pas destiné à la vente : il s’agit plus d’un coup de marketing.

Dopamine et plaisir. Ce parfum pose cependant une vraie question : pourquoi aime-t-on autant l’odeur de l’essence ? Le coupable s’appelle le benzène, l’hydrocarbure cité ci-dessus. « Les molécules odorantes du benzène sont particulièrement puissantes et légères. Un nez moyen humain, par exemple, est capable de détecter une seule de ces molécules parmi un million d’autres. Leur légèreté fait également qu’elles s’évaporent très rapidement. C’est pourquoi nous la sentons quasiment instantanément », explique le site Science Post dans cet article.

L’odeur de l’essence peut renvoyer à des souvenirs (comme la madeleine de Proust) mais cet hydrocarbure peut également fonctionner comme une drogue, c’est-à-dire inhiber notre système nerveux et faire libérer de la dopamine, aussi appelée « molécule du plaisir », qui joue un rôle dans les comportements. Elle est notamment le principal neurotransmetteur impliqué dans le circuit de la récompense dans le cerveau. En d’autres termes, sentir l’odeur de l’essence renvoie au plaisir et à quelque chose d’agréable (sur une courte durée).

Quoi qu’il en soit, ce parfum ne sera pas en vente dans les stations-service cet été. Heureusement, puisque le benzène est classé comme cancérogène pour l’homme depuis 1979, comme le rappelle un groupe de travail composé de 27 chercheurs

 

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !