Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    On respire : la France est officiellement le deuxième pays le plus vert au monde

    C’est une médaille de plus à accrocher à notre boutonnière. Un rapport diffusé au Forum économique mondial vient de classer la France sur la seconde marche, derrière la Suisse.

    Médaille d’argent. Compilé par les chercheurs des universités américaines de Yale et Columbia, avec l’aide du Forum économique mondial, l’Index de Performance Environnemental (IPE) est un rapport biennal qui classe 180 pays selon 24 critères de bien-être, durabilité et engagement écologique. À l’occasion du forum de Davos, le dixième rapport vient d’être présenté et c’est peu dire qu’il honore l’hexagone en nous plaçant en seconde place, derrière la Suisse mais devant le Danemark, Malte et la Suède.

    Comme le commente le site de Yale : les détenteurs des meilleurs scores sont les pays qui ont une politique affirmée et de longue date (donc donnant des résultats) en la matière, qui visent à maintenir et protéger la santé publique, préserver les ressources naturelles et couper le cordon entre les émissions de gaz à effet de serre et l’activité économique.

    Peut mieux faire. D’une façon générale, les pays les plus mal classés ont des problèmes plus dramatiques à gérer, notamment des conflits armés (Burundi, Congo, Nepal)… Allez, pour se faire plaisir, sachez que les États-Unis arrivent 27e cette année et la Chine 120e, malgré ses gigantesques villes-forêts, villes-éponges, et nettoyeurs d’air, remontant donc le peloton mais partant du plus profond des gouffres. Et si l’on veut faire son auto-critique on pourra trouver un contrepoint dans un tout autre classement qui dit que si la France est le pays des vertes prairies où pique-niquer et des luxuriantes forêts où chasser les champignons, sa capitale est un long ruban de goudron.

    Avec 8,8% de verdure visible au Green View Index, Paris est l’une des villes les moins vertes d’Europe

    Paris voit vert. En effet des chercheurs du célèbre MIT ont, eux, créé le Treepedia, classement des villes du monde en fonction de la masse de végétation que croisent les piétons et usagers de la route. Ceci repose sur une étude créant un lien immédiat entre mobilité et verdure, pour rappeler que les villes où cette dernière est manquante sont frappées par plus de complications de santé et de stress.

    À ce petit jeu, c’est Singapour qui gagne et Paris apparaît bonne dernière. Gloups. Oui, mais avant de chercher (en vain) un arbre où se pendre, réalisons que les chercheurs ont bêtement demandé à un algorithme de comptabiliser la verdure depuis les images disponibles dans Google Street View et n’ont pas cherché à venir s’asseoir dans un square, ou aux Buttes Chaumont. Et puis la Chine et l’Inde ne sont pas cartographiées sur Google, du coup ça compte pas, non ?

    En attendant que la RATP végétalise ses stations comme elle l’avait annoncé et que le Grand Paris se couvre de tours-forêts, on peut toujours répondre à ceux qui ne voient pas tout en rose, que nous avons fait le choix du vert.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.