On pourra bientôt mincir en bombardant les zones graisseuses de nanoparticules
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
On pourra bientôt mincir en bombardant les zones graisseuses de nanoparticules
DETOURS |  13.10.2016
On pourra bientôt mincir en bombardant les zones graisseuses de nanoparticules

Alerte aux capitons

Les chercheurs ont une nouvelle technique pour traiter l’obésité : ils injectent des nanoparticules pour cibler les graisses…

A l’attaque du surpoids ! Les chercheurs du MIT et de l’hôpital Brigham and Woman ont testé une nouvelle manière de lutter contre l’obésité. Les scientifiques ont réussi à cibler des parties spécifiques du corps humain grâce à des nanoparticules, directement ajoutées au traitement. Une manière beaucoup plus efficace de traiter le surpoids.

Le traitement attaque en fait les cellules qui stockent nos graisses, dites adipeuses. Il existe deux types de graisses : les tissus adipeux blancs, qui stockent les graisse, et les tissus adipeux bruns, qui brûlent les graisses. Le traitement est capable de transformer une graisse stockée en graisse à brûler… Magique.

La charge médicamenteuse n’est pourtant pas nouvelle. Mais correctement dirigée grâce aux nanoparticules, elle est doublement efficace. Une étude réalisée sur des souris obèses montre qu’avec ce traitement, les petites bêtes ont perdu 10% de leur poids en 25 jours. Les souris étaient également moins touchées par le diabète. Cerise sur le gâteau : aucun effet secondaire n’aurait été constaté.

Les essais sur l’humain n’ont pas encore été réalisés… Il va falloir attendre encore un peu pour envoyer des missiles destructeurs de gras !

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire