Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    On peut désormais acheter l’énergie solaire produit par un voisin

    C’est une petite révolution

    Consommer de l’électricité entre voisins, de manière collaborative et écologique … c’est désormais possible grâce à une ordonnance promulguée fin juillet. La France est l’un des premiers pays à autoriser cette vente entre particuliers. Détours vous explique tout.

    C’est une ordonnance gouvernementale prise au milieu de l’été qui pourrait changer nos modes de consommation d’énergie. Si vous êtes équipé de panneaux photovoltaïques et que vous produisez un surplus d’énergie, vous pouvez désormais vendre directement votre excédent de production. Par exemple à votre voisin. En effet, en même temps qu’il pose les bases légales de l’autoconsommation, ce texte crée également la notion d’autoconsommation collective.

    Il s’agit d’un renversement de paradigme. Aujourd’hui, ce sont avant tout les centrales électriques déployées dans tout l’Hexagone qui nous permettent de recevoir de l’électricité. Mais cette ordonnance introduit une nouvelle logique : du global au particulier. Dans les années à venir, on pourrait voir baisser le transport d’électricité sur de longues distances qui introduit non seulement de la pollution, mais aussi un coût plus élevé pour le consommateur. À la place un nouveau modèle d’énergie propre et de consommation raisonnée pourrait apparaître.

    Le résumé du texte éclaire sur ses probables applications : “L’ordonnance introduit la notion d’autoconsommation « collective » lorsque plusieurs producteurs ou consommateurs finaux participent à cette opération ; ces personnes doivent dans ce cas se regrouper au sein d’une entité juridique (association, coopérative…) créée spécifiquement à cet effet.” En somme, cette ordonnance renforce la logique de “consommacteurs”.

    Une révolution possible grâce aux blockchains

    Et ce nouveau mode de consommation reposerait sur une révolution numérique : les blockchains. Cette technologie de stockage, transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle pourrait être l’outil idéal pour ces échanges. Si cette description vous rappelle étrangement le bitcoin, cette monnaie virtuelle, c’est que le bitcoin est en réalité lui-même un blockchain. Mais aujourd’hui, cette technologie offre de bitcoin est en réalité lui-même un blockchain. Mais aujourd’hui, cette technologie offre de nombreuses autres possibilités, à l’image de la vente de surplus d’électricité. Cela laisse imaginer de nouvelles perspectives grâce à un paiement immédiat, en fonction de ce que l’on consomme. Par exemple si vous avez besoin d’électricité vous pouvez automatiquement bifurquer sur la production d’un voisin et lui payer en direct.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.