Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    Et si on envoyait nos microbes sur Mars ?

    Le saviez-vous ? Un chercheur allemand s’est fait remarquer avec son idée d’envoyer des capsules pleines de microbes sur d’autres planètes pour créer des conditions propices à la vie humaine.

    Combien de temps pourront nous encore vivre sur terre ? La question se pose ! Avec le réchauffement climatique, la montée des eaux, les intempéries de plus en plus impressionnantes et les films de science-fiction, type Le jour d’après, nous on commence à flipper ! Et certains spécialistes se demandent s’il ne faudrait pas se préparer à plier bagages et aller voir… sur les planètes d’à côté. Problème : elles ne semblent adaptées à aucune forme de vie. Ou plutôt pas encore !

    Un chercheur allemand, prénommé Claudius Gros et spécialisé dans la « physique théorique de la matière condensée » s’est décidé à s’éloigner de son domaine de prédilection pour se pencher sur le problème. Il a eu l’idée, à la fois simple et étrange, d’envoyer nos microbes sous forme de capsules sur les planètes voisines. Car actuellement, il n’existe pas – a priori- de vie sur les autres planètes du système solaire. Mais en envoyant nos microbes en éclaireur, on pourrait créer les conditions propices à la vie humaine. Ces cellules microbiennes pourraient s’y développer sur plusieurs centaines d’années et créer une grande diversité de vie.

    « Cela pourrait être mis en oeuvre par des micro-sondes robotiques à relativement bas prix, équipées d’un laboratoire génétique de bord pour synthétiser les microbes sur place”, assure le chercheur dans son rapport.

    Cette opération, Claudius Gros l’a baptisée “projet Genesis ». La mission relève de la science-fiction et s’articulerait de telle manière : d’abord, des mini-sondes autonomes seraient envoyées sur la planète voulue avec, en son bord, nos microbes ; ensuite, ces sondes seraient capables de déterminer quel microbe pourrait se développer et à quel endroit; enfin, les capsules de microbes seraient éjectées.

    On pourrait donc planter le genre humain un peu partout ? Rien n’est moins sûr, car une telle mission nécessite des subventions gigantesques et un temps infini. Un peu comme l’univers, quoi.

    Pour en savoir plus, fonce sur notre site Un Tour vers le Futur
    Pour embarquer directement pour Mars >> par !

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.