Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Prix à la pompe en hausse : peut-on rouler sans essence ?

    Le prix à la pompe ne cesse d’augmenter et vous n’en pouvez plus. Des solutions existent. Mais elles ont des contreparties, techniques ou environnementales…

    Ce qui coûte cher, ce sont les taxes. La hausse des prix est un choix politique du gouvernement. Une augmentation de 7 centimes sur le diesel et de 4 centimes sur l’essence est d’ailleurs prévue dans les prochains mois. De plus, le prix du gazole, plus bas que celui de l’essence (puisque les taxes étaient moindres sur ce carburant) s’envole, à cause notamment de la hausse de la contribution climat énergie (CEE, sorte de taxe carbone sur les carburants et le fioul).

    En clair, les Français paient un droit de polluer et de réduire la qualité de l’air. Pour faire baisser la facture, il existe des solutions car, c’est bien connu, quand on n’a pas de pétrole, on a des idées.

    Rouler bio. Les biocarburants en font partie. En installant un kit pour rendre le moteur compatible, l’utilisation de carburants d’origines animales ou végétales (betteraves, céréales, etc.) peut se faire. Depuis quelques années, le superéthanol E85 (composé à 15% d’essence et 85% de biocarburant) est disponible et permet d’économiser environ 400 euros par an. Sauf exceptions, tous les véhicules produits à partir de l’an 2000 sont compatibles. Pour ceux construits avant, c’est un peu la roulette russe.

    Le superéthanol permet des économies de 400 euros par an. De quoi vous faire aimer les betteraves ou le colza.

    Cependant, l’ONG européenne Transport & Environnement estime que ces biocarburants (dits de «première génération») émettent plus de gaz à effet de serre que les combustibles fossiles, à la pompe. À voir avec votre conscience.

    Rouler à l’huile. Il est également possible, pour moins de 2000 euros, d’équiper son véhicule au GPL (le gaz de pétrole liquéfié), un carburant en vente libre, plus propre et bien moins cher. Les économies sont donc assez rapides dès lors que vous avez rentabilisé l’installation. Attention cependant, certains parking privés refusent vos véhicules et il vous faudra parfois traquer les stations proposant du GPL pour faire le plein. 

    Mais pour ne pas avoir à faire les modifications dans un garage, de plus en plus d’automobilistes choisissent de mixer le gazole avec de l’huile végétale (colza, tournesol, et même huile de friture). Un mélange qui demande un entretien plus important de son véhicule. Sachez tout de même que rouler uniquement à l’huile végétale est illégal en France. Ce qui n’empêche pas quelques bricoleurs passionnés et survivalistes de tout poil de s’y risquer. Sinon, continuez d’aller à la station service ou de vous faire livrer à domicile. Vous savez maintenant pourquoi vous payez un carburant propre et respectueux de votre moteur. 

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.