Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Besoin de personne pour construire sa maison grâce ce robot charpentier

    Se la jouer architecte n’a jamais été aussi simple puisque c’est lui qui va se taper tout le boulot.

    Dans le cadre de son projet DFAB House, l’école polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ) a créé cette paire de bras ouvriers qui pourra faire de vous l’architecte de vos rêves. Situés au plafond, les deux organes robotiques sont capables de mesurer, tenir et de couper chaque poutre de bois sur votre commandement. Jamais fatigués, ils ne rechignent pas devant la difficulté de la tâche et n’ont jamais de petit creux. Voici les acolytes parfaits.

    Économie de coûts et de pénibilité. S’ils font de parfaits assistants, en soulageant votre dos lors de la construction, ces robots pourraient bien, à terme, se débrouiller seuls. Dotés d’une intelligence artificielle, ils sont entièrement autonomes et sont capables de suivre à la lettre un plan. En ce sens, leur fonctionnement est plus ou moins similaire à celui d’une imprimante 3D, qui reproduit au millimètre près les détails d’un schéma qu’elle aura ingéré. La seule chose dont ils ne peuvent pas se charger, c’est le boulonnage. Prêt à tourner des clés ?

    Des maisons à la chaîne. Il est alors facile d’imaginer un hangar où ces paires de biscotos robotiques seront disséminées partout, chacune dans son petit atelier, construisant sur le même rythme des structures d’habitations à longueur de journée. Si cela peut alors permettre de bâtir à bas coût — pas besoin d’échafaudage ni de grosses machines —, la faculté de pouvoir personnaliser son futur logement est elle aussi améliorée.

    Lors d’un rendez-vous avec l’un des techniciens, vous n’aurez qu’à dessiner avec lui le plan de votre maison, choisir les matériaux, la superficie… Et le robot se chargera ensuite de la construire. Vous aurez même le luxe de pouvoir changer d’avis. « Si un changement est apporté au projet dans son ensemble, le modèle informatique peut être constamment ajusté pour répondre aux nouvelles exigences », assure Matthias Kohler, qui dirige le projet.

    Selon lui, « ce type d’architecture numérique intégrée comble le fossé entre la conception, la planification et l’exécution ». Le premier projet de ces robots est une structure de trois étages, qui devrait être ouverte au public d’ici l’automne. On va pouvoir amener des maisons à ceux qui en manqueront à cette saison-là…

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.