On a visité le musée des virus informatiques
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
On a visité le musée des virus informatiques
Redac Détours |  07.02.2016
On a visité le musée des virus informatiques

Les hackers des années 80 avaient une certaine sensibilité artistique

DDoS, fishing, macrovirus… Les terminologies sur le hacking sont nombreuses. Un site web appelé The Malware Museum a été développé pour rendre hommages aux performances des pirates informatiques et à leur contre-culture. A l’abordage !

Que ce soit pour dérober des identifiants bancaires, rendre indisponible une page web ou même une centrale nucléaire, le hacking a souvent été utilisé à des fins frauduleuses bien que certains choisissent de faire le bien. Mais n’est pas un Anonymous qui veut. Véritable chapitre de l’ère Internet et de l’histoire des ordinateurs et mis en ligne par Mikko Hermanni Hyppönen, directeur des ressources de la firme de sécurité finlandaise F-Secure, The Malware Museum héberge en son sein de vieilles techniques de piratages obsolètes datant des années 80 aux années 90.

Il est ainsi possible de télécharger des versions inoffensives des plus grands virus informatiques, chacun d’eux ayant été occulté de sa partie malveillante laissant uniquement place aux effets visuels, que l’on pouvait voir sur les ordinateurs infectés. De quoi explorer une histoire du numérique et la créativité dont peuvent faire preuve les pirates informatiques. Certains virus étant de véritables prouesses artistiques pour l’époque. Il ne vous reste plus qu’à enfiler votre masque de Guy Fawks et de vous rendre sur la plateforme.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire