On a testé Cosmo Vision, les premières lunettes connectées pour cyclistes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / On a testé Cosmo Vision, les premières lunettes connectées pour cyclistes
On a testé Cosmo Vision, les premières lunettes connectées pour cyclistes
Vincent Pons |  03/03/2022 11:30
On a testé Cosmo Vision, les premières lunettes connectées pour cyclistes

"Se déplacer plus facilement en environnement urbain et de manière plus propre et en toute sécurité", c'est le crédo des Français de Cosmo Connected à qui l'on doit une nouvelle paire de lunettes affichant en temps réel moult informations pour les cyclistes. Voyons voir si cet objet mérite de remporter le maillot jaune de la nouvelle mobilité.

Après avoir rendu les casques pour vélos plus intelligents, la startup française Cosmo Connected se lance aujourd’hui sur le marché des lunettes connectées. Son outil, Cosmo Vision, veut permettre à tous les cyclistes d’avoir accès aux indications GPS ou à leur vitesse en temps réel, et ce sans avoir à quitter la route des yeux. En résumé : un tableau de bord automobile, mais pour les amateurs de deux-roues.

Banc d’essai. L’écrin contenant les lunettes est blanc, fin et tout est bien disposé à l’intérieur. À l’ouverture du coffret, on trouve un étui à lunettes esprit sport, un câble de chargement, une jolie chiffonnette et bien évidemment… les fameuses lunettes qui nous intéressent ici. 

Les lunettes en main, il faut maintenant les connecter à son smartphone Android ou iOS avant de partir. L’appairage se fait assez facilement par Bluetooth depuis l’application Cosmo Connected. Une fois connecté, on règle la taille du petit écran sur son œil droit ainsi que la luminosité. Cette étape est hautement importante car sinon, impossible de voir quoi que ce soit sur la route (ce qui nous est arrivé). On personnalise ensuite l’affichage désiré en chemin (indications GPS, vitesse, performance timing) puis on sélectionne sa destination. Et c’est parti.

En route. Malgré leur look assez basique et simpliste, les Cosmo Connected sont solides. Elles s’adaptent facilement à n’importe quelle tête et elles se portent sans trop de difficultés. Lancé sur la route, on est quelque peu surpris d’avoir dans son champ de vision toutes ces informations. Au départ, on est tenté de regarder ce qu’il se passe sur son œil droit (là où se trouvent les informations), mais on oubliera assez rapidement la présence de cet écran qui s’intègre facilement dans le paysage. Lors du test dans Paris, les indications GPS s’affichent facilement et l’on comprend soudain l’utilité de toutes ces informations. Plus besoin de baisser sa tête sur le guidon ou de regarder son portable pour avoir des indications de direction, tout est disponible dans le champ de vision. 

Autre fonctionnalité : en faisant bouger la main devant soi, on peut faire défiler les informations disponibles par l’application. Mais… ça ne marche pas à chaque fois. Et on se surprend à tenter l’expérience à chaque arrêt au feu, ce qui peut devenir un problème quant à la sécurité routière. Mais une fois maitrisé, tout cela relève du jeu d’enfant. 

Côté vision, rien à signaler, les verres s’adaptent très bien à la luminosité et les informations du petit écran droit sont toujours assez lisibles. Si en ville l’utilisation est claire et les indications assez précises; à la campagne… c’est un petit peu plus compliqué. Durant notre essai sur les chemins de terre, les lunettes avaient parfois un temps de retard, en dépit de la 4G affichée sur le smartphone… Sorti de la cité, on préférera le mode performance et timing, bien plus efficace que le GPS. 

A qui s’adresse l’objet ? Réponse : à tous ceux qui passent leurs journées sur les routes à enchaîner les rendez-vous dans de grandes métropoles. Avec les indications au bout des yeux, on est mieux concentré sur la route et cela pourrait éviter bien des accidents. En tout cas, durant notre essai, on valide le côté ludique et surtout pratique; le côté gadget s’effaçant assez rapidement. Quant à celles et ceux qui empruntent quotidiennement le même chemin, qu’ils et elles le passent pour l’achat de ces lunettes connectées. 

Combien ça coûte ? Pour profiter du futur, mieux vaudra être riche : les Cosmo Vision coûtent 489 euros ! Oui, c’est le même prix qu’un smartphone, mais la startup, sûrement consciente de cela, a prévu un paiement en trois fois sans frais. Le prix à payer, sans doute, pour voir la mobilité sous un nouveau jour.

Toutes les informations sur le site officiel

Crédits photos de Une : Angélique Jacquemin

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !