Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Il n’y a jamais eu autant de camping-cars en France

    Vous pensiez que c’était le propre des Hollandais, mais les Français possèdent 457 000 camping-cars.

    On the road again. Alors que la voiture est rejetée hors des villes, que les automobilistes sont montrés du doigt comme de vilains pollueurs et que les constructeurs voient leurs ventes baisser, il y a un marché qui ne faiblit pas. Depuis 2015, les Français achètent de plus en plus de camping-cars. Klaxonnez deux fois si vous êtes au volant de l’un d’eux, car vous n’êtes pas tout seul.

    L’année 2018 a permis d’établir un record, avec 23 878 véhicules neufs immatriculés selon le syndicat des véhicules de loisirs. Parallèlement, le marché de l’occasion tourne aussi très bien, avec 56 000 ventes enregistrées l’an dernier. Ne vous étonnez donc plus lorsque vous vous retrouverez derrière l’un d’eux sur la route ce week-end.

    Welcome to the Hotel campifrancia. En tout, les Français possèdent 457 000 camping-cars qui sillonnent l’Hexagone. Sans compter les touristes qui viennent de toute l’Europe pour visiter le Mont-Saint-Michel ou la Provence : la France est la première destination touristique pour les véhicules de loisir. Mais qui sont les camping-caristes, et pourquoi sont-ils de plus en plus nombreux ?

    Trois raisons à ce succès. D’abord, c’est le signe d’une génération qui a connu les « combis » et qui est aujourd’hui à la retraite. À 59 ans en moyenne, le camping-cariste décide de vivre en mouvement plutôt qu’investir dans sa maison. C’est d’ailleurs la seconde raison : le camping-car, c’est la liberté totale. Pas besoin de trouver ou de réserver un logement. Une simple aire de stationnement et vous aurez accès à de l’eau courante et de l’électricité pour faire le plein pour une dizaine d’euros la nuit.

    Justement, le dernier argument est qu’il est de plus en plus facile de vivre en toute autonomie, en réduisant ses consommations et en se reposant sur des énergies alternatives comme des panneaux solaires portables. Si vous hésitez à sauter le pas, sachez qu’il est possible d’emprunter l’une de ces maisons nomades en autopartage. Il paraît qu’après, on ne sait plus faire demi-tour.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.