Nos futurs vélos fonctionneront à l’énergie solaire
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Nos futurs vélos fonctionneront à l’énergie solaire
Redac Détours |  17.03.2016
Nos futurs vélos fonctionneront à l’énergie solaire

Sauf ceux pour le Tour de France, rassurez-vous.

Deux acteurs de l’innovation néerlandais ont trouvé le moyen de mêler lutte pour l’environnement et passion nationale.

L’écologie est encore et toujours au centre des réflexions sur le quotidien de demain. Entre des tentes recyclables pour les campings, des maisons en plastique démontables et du Wifi gratuit grâce à des poubelles connectées, l’heure est à la lutte podes maisons en plastique démontables et du Wifi gratuit grâce à des poubelles connectées, l’heure est à la lutte pour l’environnement. Et tandis que nous imaginons déjà les Vélib’ de demain en bambou, des Hollandu Wifi gratuit grâce à des poubelles connectées, l’heure est à la lutte pour l’environnement. Et tandis que nous imaginons déjà les Vélib’ de demain en bambou, des Hollandais tentent de révolutionner l’usage de la bicyclette. Cliché, quand tu nous tiens.les Vélib’ de demain en bambou, des Hollandais tentent de révolutionner l’usage de la bicyclette. Cliché, quand tu nous tiens.

Mais derrière cette passion nationale pour le vélo se cache une véritable réflexion stratégique et éco-utile. La start-up néerlandaise Solar Bike s’est associée avec l’application Solar Application Lab (ou SAL, NDLR) pour développer un prototype de vélo électrique élégant et écoresponsable fonctionnant avec l’énergie photovoltaïque. Placés dans les rayons de la roue avant, les petits panneaux alimentent le moteur pour aider le cycliste à avancer plus vite. Une technologie qui a connu un véritable bond ces dernières années. C’est en tout cas ce qu’assure Marc Peters, fondateur de SAL dans les pages de Design Indaba : « Nous avons mis au point une technologie vingt fois plus efficace que les cellules solaires actuelles ».

Ce n’est pas la première fois que les Pays-Bas conçoivent des outils innovants en mettant à contribution le photovoltaïque. En 2015, la petite ville de Krommenie s’était faite remarquée en construisant une piste cyclable bordée de panneaux solaires pour alimenter les maisons voisines en électricité. Un peu comme si on faisait courir un hamster dans sa roue.

Euronews rapporte d’ailleurs que la technologie de pointe alloue aujourd’hui aux panneaux solaires des capacités accrues, et ce depuis leur percée dans les années 80. Aujourd’hui, le nouveau design de ces produits photovoltaïques s’ouvre presque au grand public. Le vélo mis au point par Solar Bike et SAL est encore un prototype. Les coureurs cyclistes du Tour de France devront donc trouver un autre moyen pour grimper les Pyrénées. Les autres devront patienter jusqu’en 2018 pour se la jouer comme Steve McQueen, à défaut d’avoir une moto Triumph.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire