En Norvège, 97% des bouteilles plastiques recyclées grâce à ces consignes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En Norvège, 97% des bouteilles plastiques recyclées grâce à ces consignes
Hilaire Picault |  08.02.2019
En Norvège, 97% des bouteilles plastiques recyclées grâce à ces consignes

Qui a dit que le recyclage coûtait cher ? En Norvège, le système de consigne fait gagner de l’argent à tout le monde.

Déchet ? Quel déchet ? La Norvège est déjà le leader mondial du recyclage, réussissant l’exploit de revaloriser 43,4% de ses déchets plastiques, qui redeviennent des matières premières pour l’industrie. Un chiffre qui fait déjà envie et qui devient fascinant si on se concentre sur le seul cas des bouteilles en plastique : 97% des bouteilles sont recyclées.

En vérité, moins d’1% d’entre elles finissent dans la nature, mais sur le volume récupéré, certaines bouteilles sont trop endommagées pour être revalorisées. Interrogée par le Guardian, la société Infinitum, qui gère le recyclage, se vante carrément de pouvoir remettre en circulation une même bouteille 50 fois sans perte.

Very good tri. Pour assurer l’arrivée des bouteilles plastiques et des canettes jusqu’au centre de traitement d’Infinitum, le pays a pris deux mesures incitatives. D’abord, un système de consigne rémunérateur : les Norvégiens peuvent ramener leurs bouteilles à des bornes ou directement chez les commerçants. Un coupon valant 10 à 25 centimes est remis en échange, en fonction du poids rapporté.

Qu’importe le flacon pourvu qu’on le recycle. À l’autre bout de la chaîne, les entreprises ont été responsabilisées de la plus sûre façon qui soit : en tapant au portefeuille. Chaque producteur de boisson est soumis à une taxe environnementale dont le montant dépend du volume de déchets… non pas créé, mais recyclé. Dès que la société récupère l’équivalent d’un quart de ses bouteilles, la taxe diminue. Mieux, celle-ci est purement annulée si le fabricant rapporte 95% de sa production.

Toute une philosophie. Les clients ont compris qu’ils achetaient une boisson et non le contenant. Celui-ci appartient à l’industrie qui est légalement responsable des déchets qu’elle crée. Le système est tellement efficace que d’autres pays dont le Royaume-Uni souhaitent s’en inspirer. Rappelons qu’en France, les services de consignes ont disparu il y a 25 ans. Il serait peut-être temps de les recycler ?

Bouteille déchet plastique Norvège Recyclage

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire