Non, le passage à 70 km/h n'a pas rendu le périph parisien moins dangereux
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Non, le passage à 70 km/h n’a pas rendu le périph parisien moins dangereux
Robin Ecoeur |  25.02.2019
Non, le passage à 70 km/h n'a pas rendu le périph parisien moins dangereux

Le nombre d’accidents a baissé, mais la hausse du nombre de radars et le passage à 70 km/h n’ont pas eu d’impact sur le nombre de morts.

On fait le bilan calmement. De 2009 à 2013, les statistiques recensent 16 morts au total sur le périphérique. Pour tenter de réduire ce chiffre, le gouvernement a décidé de doubler le nombre de radars automatiques en 2013 et d’abaisser la vitesse à 70km/h en janvier 2014.

Résultat, entre 2014 et 2018, 17 personnes ont perdu la vie sur cette même rocade, soit une personne de plus qu’avant ces nouvelles réglementations. Le nombre d’accidents a diminué, passant de 3904 à 3210 et celui des blessés graves de 381 à 375, selon des chiffres obtenus par le site Caradisiac. Un bilan mitigé. 

35,5 km/h en moyenne. Le seul point positif serait donc la baisse du nombre d’accidents. Mais ce chiffre est à mettre en parallèle avec le nombre de voitures sur le périphérique, en baisse presque constante depuis 2002, comme le montre le bilan annuel des déplacements de la Mairie de Paris. On est passé de 6050 véhicules par heure au kilomètre à 5296 en 2017.

On roule aussi moins vite : 41 km/h en moyenne en 2002, contre 35,5 km/h en 2017. Hélas, ce n’est pas la réduction minime des nuisances sonores qui va redorer le blason de ce bilan.

bilan Paris Périphérique radars

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire