N’importe quoi : les aspirateurs Dyson préparent une voiture électrique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
N’importe quoi : les aspirateurs Dyson préparent une voiture électrique
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  03.09.2018
N’importe quoi : les aspirateurs Dyson préparent une voiture électrique

Selon le fondateur James Dyson, l’affaire serait presque dans le sac (sic).

Des aspirateurs aux voitures. A l’image du produit qui l’a fait connaître, la nouvelle annoncée par James Dyson fait l’effet d’un cyclone : à 71 ans, et alors que sa fortune est faite depuis longtemps, l’inventeur des aspirateurs sans sac vient de dévoiler qu’un centre de recherche basé à Wiltshire allait servir à concevoir un (ou 3 selon les rumeurs) modèles de voitures électriques Dyson. Quatr cent salariés travaillent déjà sur le site depuis 2015 sur ce projet à 2,7 milliards de dollars.

L’aspirateur passe la seconde. Comme si cela ne suffisait pas, Dyson promet d’injecter 200 millions de livres sterling sur le site « pour doubler la capacité de test des véhicules ». Le site de Wiltshire sera ainsi doté d’une piste d’essais, et de tout l’équipement nécessaire à la commercialisation d’un premier modèle en 2021.

Objectif : concurrencer Tesla. Si l’on connaît peu de détails sur les véhicules pour l’instant, la prodution devrait quant à elle débuter en 2020. Et James Dyson ne cache rien de ses ambitions face à ceux qui s’étonnent : « J’ai ce projet en tête depuis 1998, quand j’ai été rejeté par l’industrie qui a continuer à créer des véhicules sales, et les gouvernements ont continué à le permettre ». Dans sa ligne de mire aujourd’hui, le leader Tesla d’Elon Musk, afin que l’Américain ne soit pas le seul en course pour ce qui devrait être la révolution des années 2020.

Résultat de recherche d'images pour "dyson car"

Aucune info n’a fuité sur le prix des voitures Dyson, mais le fondateur a déjà annoncé que deux types de batteries étaient en cours de développement et « qu’ils étaient déjà plus efficaces que les voitures électriques existantes ». Vous voilà prévenus.

Reste à savoir si cette innovation saura trouver preneur au delà du Royaume-Uni, puisque James Dyson reste l’un des plus grands partisan du Brexit. Compte-t-il le fameux effet d’aspiration vanté dans les pubs pour ses aspirateurs ? Les voitures, elles, devraient être construites au Moyen-Orient.

Dyson Tesla Voiture electrique wtf

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire