Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des Nantais inventent le cargo à voile, 40% moins polluant

    À Nantes, la startup Zéphyr & Borée a recours à un système de voiles rigides installées sur les transporteurs maritimes. Rétrograde ? Non, réduire ses émissions de dioxyde de soufre, c’est le comportement responsable que tout le monde attend.

    Autant en emporte la voile. Parfois le futur rappelle le passé. Ainsi, le cargo de demain pourrait bien ressembler aux vieux navires marchands à voile brisant les océans. Avec la startup Zéphyr & Borée, les transporteurs maritimes pourraient bientôt être dotés de voiles qui réduiraient de 20 à 40% la consommation en carburant des navires, sans affecter la vitesse d’exploitation. La nouveauté est que la toile deviendrait rigide.

    13 nœuds et un carburant gratuit. « Nils Joyeux et Victor Depoers [NDR fondateur et associé] veulent réutiliser de manière industrielle le vent sur les navires marchands d’aujourd’hui pour réduire leur impact environnemental, nous a confié Amaury Bolvin, directeur en charge des opérations. L’idée est de créer une compagnie maritime qui exploite des navires hybrides utilisant à la fois le vent et le carburant. » Ils vont employer une technologie d’ailes rigides automatisées, développée par le cabinet VPLP Design, applicables aux cargos et aux yachts d’une longueur de 101 m. Ces voiles articulées et rétractables, couvrant moins de surface qu’une voile traditionnelle, ont des performances deux fois supérieures aux voiles classiques.

    Assainir la mer, c’est épurer le monde. Aujourd’hui, 90% des échanges mondiaux se font par voie maritime en émettant 4% des émissions à effet de serre. L’Organisation maritime internationale (OMI) veut baisser la teneur en souffre des carburants de 3,5% à 0,5% d’ici 2020. Avec l’innovation de Nils, le navire aura réduit son bilan carbone de 70% et n’émettra aucun dioxyde de souffre. « Le vent est naturel, gratuit, disponible partout en mer, ajoute Amaury. La voile est un système simple à fabriquer, à déployer, et offre un très bon rendement. Les voiles peuvent générer plusieurs mégawatts de propulsion. » La construction du navire pourrait être lancée en 2021.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.