Municipales 2020 : 50% des électeurs veulent plus de places pour la voiture en ville
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Municipales 2020 : 50% des électeurs veulent plus de places pour la voiture en ville
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  17/02/2020 11:05
Municipales 2020 : 50% des électeurs veulent plus de places pour la voiture en ville

Mieux circuler, pouvoir se garer, moins de travaux... À un mois des élections municipales, mobilité et voirie s’imposent dans la campagne et les automobilistes ne semblent pas d'accord avec les choix récents.

Selon une étude de l’institut Odoxa, 8 Français sur 10 affirment que l’entretien des routes et la place donnée aux voitures en ville vont influencer leur vote au prochain scrutin. C’est même une part importante du choix pour 46% des Franciliens. Si, globalement, nos concitoyens sont satisfaits de l’action de leurs maires en matière de voirie, la moitié des automobilistes (51%) se trouvent “en même temps” défavorisés. Un chiffre qui a progressé de 10 points depuis 2016. Voilà qui ramène les fantômes des gilets jaunes dans les isoloirs.

Une ville pour rouler et se garer. Deux points en particulier cristallisent le mécontentement : la circulation et le stationnement. Un tiers seulement des interrogés (34%) trouvent qu’on roule facilement en ville et 53% sont satisfaits du nombre de places de stationnement.

Des tendances qui se creusent si l’on compare les villes de plus de 100 000 habitants et les zones rurales : 66% des habitants de petites communes se disent contents de leurs conditions de circulation et 76% de la fluidité du trafic. On pourrait croire que des améliorations de voirie seraient bien accueillies, mais 60% des sondés (voire 68% dans le Grand Paris) se plaignent du nombre de travaux sur la voie publique…

Les automobilistes de la France des territoires sont globalement plus satisfaits, mais ne trouvent pas d’alternative à la voiture.

Quelle alternative ? Sachant qu’un Français sur deux prend sa voiture tous les jours, l’importance donnée à ces considérations ne surprend pas, mais il y a un risque de tension à venir. Toutes les grandes métropoles se positionnent sur une ligne anti-voiture – Paris en tête de cortège avec sa volonté d’être 100% vélos – ce qui n’est pas immédiatement admis comme une solution. Pas si opposés aux réformes, les Gaulois interrogés se disent prêts à délaisser leur voiture pour un vélo mais 46% d’entre eux réclament d’abord des pistes cyclables vraiment sécurisées, et un tiers regrette le manque de dispositions pour les stationner sereinement. Conclusion : il semblerait que si les politiques municipales actuelles ne sont pas rejetées, leur mise en place va plus vite que l’évolution des mentalités.

circulation France municipales Stationnement

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !