Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    La moto volante de Google se conduira sans permis et avec un joystick

    Annoncé de longue date, l’engin volant du cofondateur de Google a été présenté. Surprise : il est parfaitement intuitif et devrait vous rappeler les jeux vidéo de votre enfance.

    Monoplace. D’abord, il va falloir se faire à l’idée que sur le sujet des voitures volantes, les génies de Google sont en retard sur leurs concurrents. Ce qui ne les empêche pas d’imaginer un véhicule aussi prometteur et surprenant que les taxis volants. L’entreprise qui développe le projet pour Larry Page, Kitty Hawk, a donc inventé un singulier esquif électrique capable d’emmener un seul passager exactement là où il veut. Un hélicoptère personnel à l’ère du drone en quelque sorte.


    « Ok Google, envole-toi. » Pas de roues, pas d’ailes, depuis les annonces de l’an dernier le design de Flyer a été entièrement revu : on dirait maintenant un monoplace de F1 entouré de part et d’autre par deux coques de catamaran. Tout le long de celles-ci s’étendent les dix rotors qui permettent le décollage vertical et orientent le vol. 100% électrique, le véhicule a aussi l’étonnante propriété de rester en l’air si on lâche la manette, ce qui le rend plus simple et plus sécurisant que d’autres engins volants.

    Sans permis. C’est même la plus grande promesse de Kitty Hawk : la facilité de pilotage. Preuve en est, le poste de commande ne contient que deux joysticks. Son PDG, Sebastian Thrun, assure que ce monoplace ne nécessite pratiquement pas de formation, une heure tout au plus. Les rudiments seront eux acquis en cinq minutes. Il ne nécessitera donc pas de licence de pilote ni permis spécial.


    Une vidéo de test réalisée du côté de Las Vegas le prouve. Durant cet essai, le Flyer vol à trois mètres au-dessus d’un lac à 10 km/h seulement. Pas de jugement hâtif, son inventeur avançait à CNN que demain il pourrait atteindre 80 km/h sans se forcer. Par contre, l’autonomie de ce petit véhicule annonce 12 à 20 minutes de vol, ce qui reste court pour aller vous détendre à Vegas vous aussi. On se doute que cela sera amélioré d’ici la version définitive mais cela suggère un appareil de courte mobilité, en ville par exemple ou purement récréatif.

    Si les précommandes sont ouvertes à ceux que la vidéo aura assez excités, précisons néanmoins qu’aucune date ni aucun prix n’ont été fixés.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.