Mortel : ce vélo-cargo peut remplacer les tristes corbillards
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Mortel : ce vélo-cargo peut remplacer les tristes corbillards
Hilaire Picault |  28/10/2021 10:29
Mortel : ce vélo-cargo peut remplacer les tristes corbillards

En Suisse, un salon funéraire offre un dernier voyage zéro carbone aux défunts. Même s’ils ne craignent plus grand-chose, cela reste plus sain.

Livraison, déménagement, taxi… Partout, les vélos-cargo prennent la place des automobiles. Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour que ceux-ci s’attaquent au créneau des corbillard. Après tout, jadis les morts étaient emmenés par des calèches tirées par des chevaux. Alors quitte à choisir un mode de transport ni polluant ni pressé, autant opter pour le vélo, non ?

Peut être une image de une personne ou plus et plein air

Peut être une image de plein air

 

25 km/h vers l’au-delà. Le Funeral Bike appartient aux pompes funèbres d’Aurora. Ils ont fait adapter une plateforme semi-ouverte sur un vélo-cargo, d’une surface suffisante pour placer un cercueil. Autour, une structure translucide protège mais permet de voir le gisant. Une assistance électrique permet de monter « jusqu’à un maximum de 750 mètres d’altitude » pour rouler sans trop se fatiguer à 25 km/h, promet le site. Mais qu’on se rassure, le but n’est pas d’aller très vite. Au contraire.

De l’accouchement à l’enterrement. C’est Gyan Härri, le directeur d’Aurora, qui a eu cette idée… lors de la grossesse de sa femme, qui ne pouvait plus faire de ballade. Après avoir baladé sa femme enceinte, il envisagea le principe pour les macchabées. Selon lui, rouler lentement et pédaler rendrait le dernier voyage plus agréable : « Le sentiment positif que j’associe à la bicyclette m’a inspiré la construction du vélo funéraire » a ex­pliqué Gyan Härri.

Il explique au Temps que la démarche est moins celle de réduire les émissions de particules nocives de sa flotte que de « briser le tabou autour de la mort ». Cette activité a longtemps été invisible mais en accord avec la ville de Berne, Aurora cherche à montrer la mort pour créer une culture de l’empathie et de l’entraide afin d’atténuer la solitude et la souffrance. Un transport responsable qui veut réunir les vivants… qu’on se le dise, le corbillard du monde d’après est arrivé.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !