Mobilité partagée : la France parmi les champions d'Europe selon une étude
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Mobilité partagée : la France parmi les champions d’Europe selon une étude
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  21/11/2021 21:14
Mobilité partagée : la France parmi les champions d'Europe selon une étude

Trottinettes, vélos, scooters... Un rapport européen fait le point sur nos habitudes en terme de véhicules partagés et la France s’en sort haut la main. Enfin, surtout Paris...

Ça bouge. En étudiant les services de mobilité proposés dans 16 métropoles d’Europe, Fluctuo décrit une France dans le peloton de tête des pays les mieux dotés en terme de service de mobilité. L’analyse des données réalisée par cette startup place Paris et Bordeaux dans les 5 villes les mieux dotées du baromètre, dépassant la vingtaine de flottes mises à disposition du public. Mieux, à elle seule la capitale dispose de 50 000 véhicules partagés, tous types confondus. Qui a dit que les Parisiens étaient égoïstes ?

Mobilité douce en force. Paris est, en particulier, l’agglomération européenne qui détient le plus de vélos à emprunter avec 25 000 guidons disponibles, soit 10 000 de plus qu’à Londres pourtant bien plus vaste.

Chaque jour, un Vélib’ passe entre les mains de 6 utilisateurs en moyenne.

Les trajets en trottinette aussi foisonnent à Paris, et ce même après la décision il y a un an de la mairie de cloisonner le marché à trois flottes seulement. C’est en particulier l’opérateur Lime qui remporte la bataille, avec 30 millions de trajets effectués depuis son implantation il y a 3 ans. L’américain regroupe à lui seul 3 millions d’usagers dans Paris. Une réussite qui n’a pas échappé à la ville puisque les engins de Lime pourront être réservées depuis l’application de la RATP dès janvier 2022.

Moteur, action. Même engouement des Parisiens pour les scooters en libre service. Message reçu par les opérateurs, dont le nombre est passé de 2 à 5 à s’engouffrer sur ce marché en un semestre, ajoutant 60 % de bécanes en plus. Alors que Bordeaux est l’une des plus petites agglos étudiées, le baromètre souligne combien elle est en pointe avec 500 scooters dispos et 700 voitures (7/10 000 habitants) en contrepartie d’un encadrement strict des flottes. À Paris, on en trouve à peine le double.

Ce que démontrent ces chiffres, c’est que l’immobilisme pandémique de 2020 est loin derrière nous. Et que l’idée d’emprunter un véhicule plutôt que d’en posséder un est entrée dans les habitudes. Un bon point pour désengorger les villes et réduire la pollution atmosphérique. Seul bémol, alors qu’explosent les mobilités partagées, la voiture partagée se fait très discrète. Espérons que le covoiturage progresse autant. Ainsi, les transports n’auront plus besoin d’être un sujet de la prochaine COP.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !