Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Tendance 2018 : raconter ses voyages en 6 minutes face à un public

    Pas besoin d’être un grand explorateur pour partager ses aventures. Aux soirées « Traveler on Stage », tout le monde peut prendre le micro et raconter son périple, peu importe la destination.

    Le « Ted X » des récits de voyage. Bertran Ruiz, jeune Toulousain approchant la trentaine, a lancé en 2014 des soirées où chacun peut venir raconter ses vacances. L’idée était de prendre à contre-pied ces conférences où de grands voyageurs magnifient leurs aventures. « Le voyage, ce n’est pas une question de distance. Quand je vais pour la première fois en Ardèche, je découvre un monde que je ne connais pas », rappelle Bertran Ruiz. Il imagine alors un format court – 6 minutes et 18 photos maximum – dans lequel n’importe qui peut venir sublimer ce qu’il a vécu. Le concept est baptisé : Traveler on stage, ou TOS pour les intimes.

    Toutefois, prendre la parole devant plusieurs centaines de personnes ne s’improvise pas. Lorsqu’une personne souhaite devenir « speaker » et raconter son voyage, elle est prise en main par les bénévoles de TOS qui vont l’aider à construire son récit, trouver un fil rouge et lui apprendre comment parler en public.

    « La pluralité des speakers permet à chacun dans le public de se reconnaître », confie Bertran Ruiz.

    Le standup des nomades. Lors des soirées TOS, l’accent n’est pas mis sur l’extraordinaire mais sur la sincérité. « Le speaker va être dans les émotions ressenties et non pas dans la description des situations », explique le Toulousain. Lors des derniers TOS, à Toulouse, le public a ainsi pu écouter les histoires suivantes : une dame qui a réalisé il y a 30 ans un tour d’Europe en deux-chevaux ; une fille racontant les galères et les bonheurs de son voyage avec sa mère en fauteuil roulant ; une étudiante en météorologie revenant d’un stage dans la région des tornades aux USA ; ou encore une petite fille de 11 ans expliquant comment ses dernières vacances au Kenya avec son papa l’aident à mieux appréhender l’adolescence.

    Conférences open source. Bertran Ruiz a créé une charte afin de dupliquer facilement son modèle de mini conférences. Depuis 2014, des soirées TOS — qui affichent rapidement complet — sont organisées à Bordeaux, Paris, Montpellier, Marseille et dans d’autres villes de France. Quelques-unes ont même eu lieu en Bulgarie, à Montréal, en Inde et au Vietnam. Chaque soirée, après que 7 à 9 speakers sont montés sur scène, se conclut par l’apéro. Un moment indispensable, d’après Bertran : « Ça permet de supprimer les distances entre les gens. Là encore, les frontières disparaissent. »

    Pour assister ou participer, les prochaines soirées TOS sont annoncées sur leur page Facebook.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.