Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Mi-4X4, mi-drone, voici la voiture qui roule sur les murs

    Et le modèle, évidemment, se nomme « Ventooz ». Bientôt la voiture préférée de Spiderman ?

    Voiture pieuvre. Techniquement on est plus proche du buggy ou de la Formule 1 que de la berline : la Ventooz imaginée par le designer argentin Juan Garcia Mansilla se compose d’un cadre central comprenant deux larges turbines dont la ventilation a pour but d’aspirer l’air pour coller le véhicule à sa surface. Que celle-ci soit au sol, au mur ou au plafond. Le châssis accueille ensuite quatre larges roues munies de ventouses à succion, activées par des pompes à vide, imitant celles des pieuvres.

    La conduite nécessitera un temps d’adaptation car, pour virer, deux engrenages s’actionnent par des manettes, inclinant à droite et à gauche le cadre où sont fixées les roues. Le pilote devra également actionner les ventilateurs qui garantissent son équilibre, comme sur tout drone, et une part de son adhérence. Peu loquace sur la motorisation, le designer envisage une motorisation électrique ou hydrogène, pas forcément puissante mais suffisante pour activer les deux énormes rotors.

    Rouler à la verticale. À l’origine de ce projet on retrouve une fois encore Charles Bombardier, le fan des transports du futur. Et si vous trouvez l’idée trop folle, apprenez qu’elle lui a été inspirée par VertiGo, le robot bien réel qui roule sur les parois de Disney pour ses parcs d’attraction. Pour Bombardier, Ventooz serait parfaitement adapté pour un usage professionnel auprès de ceux qui doivent intervenir sur des larges structures comme des barrages, ou réparer des bâtiments. Soit. Mais dès le premier coup d’œil sur les formes sportives de ce fuselage on se dit que ce type de véhicule, s’il prenait corps un jour, servirait à des courses de speed-freaks.

    D’une part parce qu’il n’y a aucune version autonome envisagée alors que justement toute la place est donnée au pilote. Et d’autre part parce que de telles roues pouvant traverser tous les terrains sans broncher pourraient donner lieu à des courses dans des circuits labyrinthiques, façon Tron. Ne niez pas, vous en avez eu envie, et nous aussi.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.