Métros, trains, bus… le point sur les grèves prévues cette semaine
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Métros, trains, bus… le point sur les grèves prévues cette semaine
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  4 jours
Métros, trains, bus… le point sur les grèves prévues cette semaine

À partir du jeudi 5 décembre, la France sera officiellement en panne. Le mouvement de grève nationale, lancé à l’initiative de la RATP, s’étend désormais à l’ensemble des transports. Quelles lignes de train ou de métro seront touchées ? Quels transports seront les plus impactés ? Et jusqu’à quand ? On fait le point.

Le métro parisien : seules quelques lignes seront épargnées

La France et la grève des transports, vous le savez, c’est une longue histoire d’amour. Au-delà des parti pris de chacun, pour ou contre selon les manifestations, chacune d’entre elle handicape une large partie des salariés français. Cette fois, le motif est évidemment la réforme des régimes spéciaux ; et cette fois encore, comme le 13 septembre dernier, c’est la RATP qui monte au front, avec près de 42 000 cotisants et 35 000 retraités. La défense de ce régime spécial étant devenu leur cheval de bataille, ils seront néanmoins rejoints dès le 5 décembre par d’autres syndicats des transports. De quoi craindre un véritable jeudi noir, avec des perturbations à prévoir dès le mercredi 4 décembre à 20h sur le réseau. Pour une « période illimitée ».

Pour l’heure, on sait que les lignes automatisées (la 1 et la 14) devraient circuler normalement ; idem pour les lignes nord-sud 4 et 7, où un « service minimum » devrait être garanti. Pour toutes les autres lignes, la RATP vous « invite » à consulter dès 17h ce mardi 3 décembre le site ratp.fr/infos-trafic pour être tenu au courant des prévisions pour le lendemain, et chaque chaque jour à 17h.

Mauvaise nouvelle pour les Franciliens : ils ne pourront pas compter sur les RER pour se déplacer ; le trafic devrait en toute logique y être aussi chaotique – d’autant que certaines lignes sont gérées par la SNCF. Seule bonne nouvelle de ce chapitre : les bus qui devraient un peu plus circuler normalement entre Paris et la petite couronne (hélas, vue l’ampleur des saturations attendues, leur vitesse devrait être très limitée). En conséquence, les utilisateurs ayant recours à BlaBlaCar ont été multipliés par dix au cours des dix derniers jours. Toute l’Île-de-France est donc déjà en alerte, d’autant qu’aucun service minimum ne peut être mis en place à la RATP ; celui-ci étant réservé aux secteurs publics de première nécessité, comme les hôpitaux…

Résultat de recherche d'images pour "grèves jeudi ratp"

Toutes les lignes SNCF paralysées par la grève dès le 5 décembre

Les Franciliens ne seront pas les seuls à en faire les frais puisque la grève s’annonce nationale. Motivés par leurs collègues de la RATP, tous les syndicats de cheminots semblent déterminés et prêts à une « grève dure », comprenez longue et sans merci. En conséquence, la SNCF a fermé la vente de tous les billets TGV inOui, Ouigo et Intercités du 5 au 8 décembre, de manière à privilégier les voyageurs déjà munis d’un billet sur cette période.

Pour tous les voyages TGV et Intercités, les clients pourront d’ailleurs échanger leur billet de train du 5 au 9 décembre ou faire une demande de remboursement sans frais, y compris pour les tarifs non échangeables/ non remboursables. Un moindre mal.

À compter du mardi 3 décembre à 17h, vous pouvez accéder aux informations de circulation en temps réel en cliquant ici, et ce chaque jour jusqu’à la fin du mouvement – que certains estiment pouvoir durer jusqu’à Noël.

Les avions : pas sûr qu’ils décollent

À ce stade de notre point mobilité, vous aurez évidemment compris qu’aucun transport n’est épargné par les manifestations contre la réforme des retraites. Dans les airs, même combat : ce sont pas moins de 11 syndicats d’Air France qui appellent le personnel à stopper le travail. Autant dire qu’il faudra éviter de voyager les 5, 6 et 7 décembre prochains puisque ce sont majoritairement les effectifs au sol et les contrôleurs aériens qui appelleront à la manifestation. Avec autant de retards sur les vols et autres annulations au programme.

Résultat de recherche d'images pour "grèves jeudi avion"

Et tous les autres…

Sans qu’on sache encore jusqu’où ira cette grève nationale, on sait en revanche déjà que d’autres secteurs liés à la mobilité devraient être touchés ; parmi eux ceux des transports de marchandises ou des transports de fonds, mais aussi les ambulanciers, les taxis et même les déménageurs !

Autant de blocages qui devraient ravir les gilets jaunes et leurs soutiens, un peu plus d’un an après la naissance du mouvement. La seule éclaircie dans ce paysage bouché est que pour l’heure les raffineries continuent de fonctionner (malgré un appel à la grève de la CGT chimie) et que les pompes à essence sont encore pleines. Inutile donc de s’y précipiter, à ce stade, pour stocker des jerricanes dans votre coffre.

Grève

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire