Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    Votre carnet de santé tatoué sur la peau, une chic idée ?

    Ce « tech-tatt » envoie vos données médicales en temps réel.

    Pour faire un diagnostic médical, il faut passer par la case docteur, voire hôpital. Aucun problème pour ceux sous couverture sociale. Mais pour les autres, ça coûte bonbon ! Et les mois d’attente avant d’avoir un rendez-vous s’allongent toujours plus. Depuis plusieurs années, la science s’évertue à plancher sur la question, afin d’améliorer le suivi santé de plusieurs millions de personnes. Un entrepreneur / bio ingénieur pourrait avoir trouvé une solution. Les Américains Todd Coleman et son équipe ont imaginé une puce électronique qu’on pourrait se tatouer sur la peau :

    « Après de nombreuses épreuves et des années d’efforts, nous sommes en mesure de présenter ce patch électronique flexible, fabriqué avec les mêmes procédés utilisés pour construire des puces informatiques. La différence : tout le côté électronique est transféré depuis une plaquette de semi-conducteur construit sur un matériau souple capable d’interagir avec le corps humain », a-t-il expliqué durant une conférence Ted cette année.

    18f8k408rdthsjpg

    Vous n’avez rien compris ? On résume : ce tattoo-puce éphémère a l’épaisseur d’un cheveu humain et pourrait être votre carnet de santé du futur. Une petite révolution ! Le tatouage est capable de mesurer tous vos signes vitaux comme la température du corps ou le rythme cardiaque. Toutes ces datas sont digitalisées et lisibles par vos médecins.

    Todd Coleman prend l’exemple d’une femme enceinte, quelques jours avant son accouchement. La puce serait capable de suivre le bon déroulement de la grossesse jusqu’à son terme, des contractions aux battements de coeur du futur bébé. Et en testant les suivis normaux à l’hôpital et celui de la puce, les résultats sont identiques.

    Le procédé a reçu un écho plus que positif dans le monde de la médecine. Imaginez : les médecins pourraient surveiller leur patients à la maison avec le même degré de précision que des tests en hôpitaux. Il faudra encore attendre de longs mois avant de voir cette puce débarquer sur votre bras. La forme n’est pas encore définitive – franchement, la première version ressemblait d’ailleurs plus à un patch pansement qu’à un tattoo.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.