Merci l’intelligence artificielle : ces radars repèrent automatiquement les fausses plaques d'immatriculation
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Merci l’intelligence artificielle : ces radars repèrent automatiquement les fausses plaques d’immatriculation
Hilaire Picault |  29/10/2019 10:48
Merci l’intelligence artificielle : ces radars repèrent automatiquement les fausses plaques d'immatriculation

Promis, c’est pour votre bien, ces radars intelligents vous protègent de l’usurpation d’immatriculation...

Représailles éblouissantes. En mai dernier, un garagiste a été condamné au tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan pour avoir fabriqué et utilisé de fausses plaques correspondant à la voiture de son voisin retraité. Avec, il avait sillonné les routes à des vitesses excessives rien que pour se faire flasher, forçant la victime a contester tous les PV en vain. Le mécanicien voulait justement se venger de son voisin après une histoire de flaque d’huile de vidange non nettoyée qui en était allé aux poings.

Ce fait divers est plus courant qu’il n’y paraît puisque des fausses plaques permettent d’éviter tous les PV de radars automatiques. C’est pourquoi le Centre National de Traitement des infractions routières (CNT) a fait appel à une société de développement informatique spécialisée en intelligence artificielle afin que les radars puissent surpasser cet écueil avant que le PV soit injustement envoyé au propriétaire de la voiture.

Flashé mais pas verbalisé. En empruntant une technologie de reconnaissance de motifs, un algorithme va désormais tenter de déceler sur chaque cliché la marque et le modèle de la voiture flashée pour s’assurer que la plaque et le véhicule correspondent aux enregistrements du registre des véhicules national (SIV). Dans le cas où les infos ne correspondent pas, le PV ne sera pas envoyé. Selon le site Radars-auto, le logiciel fournit toutes les versions possibles et un taux de probabilité pour chacune, laissant le gendarme trancher. Les radars de nouvelle génération pouvant flasher jusqu’à 8 voitures en même temps, le logiciel surligne quel véhicule est en infraction.

 l'intelligence artificielle est utilisée pour mieux verbaliser

Last night a radar saved my life. Le système sera opérationnel avant 2020 et concerne donc tous les radars automatiques de France. Si cette technologie ne permet pas d’identifier le faussaire, elle va éviter des démarches administratives fastidieuses de contestation pour la victime d’usurpation. Sans parler d’éviter une lourde peine parfaitement injuste : pour le conducteur les arborant, la peine peut aller jusqu’à 5 ans de prison et 3750 euros d’amende, voire 10 fois plus si la plaque imite l’immatriculation d’un autre automobiliste. De quoi nous faire aimer les radars ?

immatriculation intelligence artificielle plaque radars

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !