Même en pleine canicule, cette station de ski miniature reste ouverte
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Même en pleine canicule, cette station de ski miniature reste ouverte
Vincent Pons |  13/08/2021 14:55
Même en pleine canicule, cette station de ski miniature reste ouverte

Antoine Colin a 16 ans, il habite dans les Vosges et rêve des remontées mécaniques. Alors depuis 4 ans, il a créé son propre domaine skiable, dans le jardin de ses parents et l'améliore tous les jours. Rencontre au(x) sommet(s).

Salut Antoine, comment t’es-tu lancé dans une telle aventure ?

Il faut savoir une chose : je suis passionné de remontées mécaniques ! Un amour qui s’est construit après de nombreuses vacances dans les Alpes. Et il y a quatre ans, j’ai commencé à créer un petit téléphérique puis j’ai décidé de faire évoluer et d’amplifier la chose jusqu’à créer le domaine que l’on connaît aujourd’hui. 

J’imagine que tout cela ne s’est pas fait d’un claquement de doigts. De quelle manière le mini-chantier s’est-il déroulé ?

Les travaux du premier téléphérique de Bellevue ont commencé en 2017 et depuis je ne me suis jamais arrêté de construire. Il faut six à sept mois pour finaliser une remontée mécanique sur le domaine des 3 Glaciers, un temps équivalent à celui nécessaire pour en construire un à taille réelle. Les travaux commencent au mois de mars et finissent au mois de novembre comme moi. Notons tout de même que dans les Vosges, nous avons des conditions bien plus clémentes qu’à 3000 m d’altitude dans les Alpes.

Quelles sont les compétences requises pour se lancer dans un tel chantier ?

Au départ, je n’avais aucune formation dans le domaine, j’étais juste un collégien, mais avec de la patience et du travail, j’y suis arrivé. Néanmoins, sur certaines problématiques, j’ai demandé conseil à des mécaniciens spécialisés. Avec la neige, les constructions sont parfois difficiles à gérer ; lorsqu’il y a 5 centimètres de neige sur un câble de 19 mètres de long, le poids est conséquent et il faut savoir comment gérer cela.

Exceptés ces quelques conseils, es-tu accompagné sur le projet ?

Sur le terrain, je suis seul, mais certaines marques m’aident comme Val Thorens qui m’a envoyé une dameuse télécommandée, ou IDM France qui m’offre du câble pour mon téléphérique.

Chaque jour, est-ce que cela te demande un entretien particulier comme dans les vraies stations ?

En fin d’année, dès que les pistes sont ouvertes il faut damer presque chaque jour et dégivrer les remontées mécaniques pour qu’elles soient opérationnelles dès 9 h du matin. Même si nous n’ouvrons pas en semaine, les câbles doivent être entretenus car, si on laisse de la neige, il peut y avoir une surcharge.

Est-ce que cela coûte cher d’entretenir une telle station ?

Mon budget n’est pas important, on est autour de 100 € par remontée mécanique. J’achète seulement l’aluminium et ce n’est pas si cher.

Fais-tu des visites pour faire vivre la station ?

Je ne fais pas de visites car le terrain ne s’y prête pas trop, la station est dans mon jardin donc… il n’y a pas trop de place. Par contre, je fais des tours virtuels et poste beaucoup de photos sur Facebook ou Instagram. Chaque jour, je publie des photos des nouvelles constructions et des remontées mécaniques quand elles fonctionnent.

Quels sont tes futurs projets pour Les 3 Glaciers ?

Cet hiver nous allons proposer le ski nocturne : des projecteurs éclaireront les pistes. Il y aura aussi un nouveau petit téléski enrouleur qui sera là pour agrémenter le domaine skiable.

Le domaine pourrait-il accueillir une nouvelle piste de ski miniature ?

Eh bien, non. Après le développement de cette station, j’aimerais passer à un travail sur taille réelle et d’ici 2-3 ans je préférerais travailler sur une vraie remontée mécanique.

Après avoir construit ta propre station, n’aimerais-tu pas en concevoir une ?

Mon rêve n’est pas de devenir ingénieur, mais de devenir mécanicien sur le téléphérique de l’Aiguille du Midi. Depuis que je suis tout petit, je sais que je veux travailler là-haut, monter sur les pylônes et travailler sur ce magnifique téléphérique.

Retrouvez les aventures de la mini station des 3 Glaciers sur Instagram ou Facebook

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !