Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Manger en réalité virtuelle ? C’est possible

    On vous voit déjà saliver en imaginant déguster un burrito collé à votre écran…

    Goûter un aliment à travers son écran sera bientôt possible ! Deux chercheurs de l’université de Tokyo ont créé un système permettant de simuler le goût mais aussi la matière des aliments testés !

    detours-nourriture-realite-virtuelle2

    Il n’y a pas de nourriture, mais les utilisateurs ont l’impression de manger

    Pour reproduire la saveur de la nourriture, les scientifiques ont construit un capteur à pincer sur la langue. Et figurez-vous que le goût peut être imité grâce à la température. Le capteur se réchauffe ou se refroidit en fonction de la teneur en sel, en sucre, en acidité ou en amertume des aliments. Ainsi, les participants aux tests ont identifié un goût épicé lorsque le capteur était chaud et un goût mentholé lorsque le capteur était froid.

    Mais alors et la texture nous direz-vous ? Impossible de mâcher réellement un objet quelconque dont la matière puisse différer à chaque aliment. C’est là que l’ingéniosité des deux compères entrent en jeu. Ils ont simulé la matière grâce à un électrode qui stimule les muscles de la mâchoire ! L’amplitude et la vitesse de contraction donnent la sensation de dureté ou de mollesse des aliments aux utilisateurs. #PasBêteHein.

    « Il n’y a pas de nourriture, mais les utilisateurs ont l’impression de mâcher en raison du retour de la stimulation électrique qui leur fait percevoir une sensation de toucher », explique Arinobu Niijima, l’un des deux directeurs de recherche à The New Scientist.

    Et les résultats sont encourageants, près de la moitié des participants ont su reconnaître les aliments testés.

    Le but : aider les personnes âgées ou les intolérants alimentaires

    Au-delà de l’aspect ludique, les inventeurs de la nourriture virtuelle espèrent aider les personnes qui ont des difficultés à manger dignement à cause d’allergies, de régimes, de mâchoires faibles ou tout simplement de pertes de goût. Les personnes âgées par exemple. Un tel système pourrait artificiellement renforcer le goût d’un aliment et ainsi éviter des excès de sucre ou de sel (bien réels ceux là).

    Aux premiers signes de l’apparition de lasagnes aux saumons virtuelles, on vous fait signe, promis !

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.