Malgré la Covid-19, cet ancien militaire plaque tout pour un tour du monde à vélo
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Malgré la Covid-19, cet ancien militaire plaque tout pour un tour du monde à vélo
Vincent Pons |  02/04/2021 09:08
Malgré la Covid-19, cet ancien militaire plaque tout pour un tour du monde à vélo

Parti du sud de la France il y a un mois, le Français Emmanuel Lacombe s’est lancé dans une aventure de huit ans qui l’emmènera jusqu’aux confins de l’Amérique du Sud tout en passant par l’Australie.

Depuis mars 2020, la vie est dure pour les backpackers, la pandémie ferme les frontières les unes après les autres, contraignant plus au staycation qu’aux auberges de jeunesse. Mais pour Emmanuel Lacombe, la crise sanitaire n’est pas un problème. Après avoir passé plus de 30 ans dans l’armée française à traverser le globe, les difficultés, ça le connaît. À 53 ans, ce jeune retraité a passé 17 mois à vendre tout ce qu’il possédait pour préparer le trajet d’une vie. Aujourd’hui, il ne lui reste plus que quatre cartons, quatre sacoches et bien évidemment un solide vélo de voyage, soit le strict nécessaire pour partir à l’assaut du monde. 

Périple établi. Le 27 février 2021, il a enfourché son destrier Hildegarde (le petit nom qu’il a donné à son vélo) pour un long parcours de huit ans. Militaire de carrière, Emmanuel a établi un plan bien carré, sans laisser de place au hasard. Il souhaite rejoindre la Turquie avant l’hiver prochain et atteindre l’Asie du Sud-Est d’ici un an, au printemps 2022. Ensuite, il prendra un bateau pour l’Indonésie et atteindra l’Australie puis la Nouvelle-Zélande. Enfin, il se rendra en Alaska et descendra jusqu’en Amérique du Sud pour environ trois ans d’aventures. 

Parlons sous. Un tel voyage demande un certain budget. Emmanuel n’a accepté aucune proposition de sponsor et il se finance grâce à des économies et sa pension militaire. Au fil des journées, il va de temps en temps prendre un hôtel, mais tenter de bivouaquer le plus possible. Dans son bardas, il dispose de tout ce qu’il faut : tente quatre saisons et duvet. Fatigué d’écouter les politiques et les scientifiques, il a décidé de sortir de sa zone de confort pour affronter les éléments. On lui souhaite bon vent pour huit ans de nuits à la belle étoile.

Pour suivre ses aventures, rendez-vous sur sa page Facebook.

Mobilité douce Tour du monde vélo

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !